•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Des matins en or ICI Première.
Des matins en or ICI Première.
Rattrapage du vendredi 2 avril 2021

Deux femmes à la description d'un match des Huskies

Deux femmes à la description d'une rencontre entre les Huskies et les Foreurs

Publié le 2 avril 2021
Deux femmes commentent un match de hockey.
Josyane Cossette et Marie-Millie DessureaultPHOTO : Huskies de Rouyn-Noranda

Pour la première fois dans l'histoire de la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ), un duo féminin était à la description d'un match cette semaine. Josyane Cossette et Marie-Millie Dessureault décrivaient la rencontre entre les Huskies et les Foreurs, mercredi.

Josyane Cossette est une passionnée de hockey. Toute jeune, elle voulait déjà parler au micro pour informer aussi les partisans.

À la fin de la saison passée, avec toute l’histoire de la COVID, il fallait trouver une façon de pouvoir d’écrire les matchs à distance pour les séries éliminatoires si elles avaient lieu. Il y avait un poste pour un descripteur à distance, qui décrivait à partir de Rouyn-Noranda via la webdiffusion et j’ai essayé de sauter un peu sur ce poste-là de façon naïve et finalement, il y a eu un peu d'embûches et c’est comme ça que l’aventure a commencé pour moi, explique-t-elle.

Une femme dans un monde d'hommes

Le commentaire " t’es bonne pour une fille “, il faut apprendre à prendre ce commentaire-là de façon positive et non pas négative parce que l’intention en arrière de ça c’est positif, mais c’est tout simplement maladroit un peu, souligne Josyane Cossette.

De son côté, Marie-Millie Dessureault a pu faire ses premières descriptions des matchs des Huskies grâce à l'analyste Jean-Paul Charlebois.

Je pense que j’y ai vu une insécurité pas nécessairement parce que je suis une femme, mais parce que j’espérais livrer la marchandise. J’espérais que ça donne quelque chose de bon. Je me disais par contre que si finalement j’analyse et les gens n’aiment pas ça, j’avais peur qu’on l’associe au fait que je suis une femme et qu’on est moins supposée connaître moins le hockey, affirme Marie-Millie Dessureault.

Avant la description mercredi, les deux femmes se connaissaient déjà. Je pense qu’on a une belle complicité, ça a juste super bien coulé tout le long, remarque-t-elle.

Josyane Cossette et Marie-Millie Dessureault espèrent se retrouver bientôt pour former à nouveau ce duo féminin.