•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Des matins en or ICI Première.
Des matins en or ICI Première.
Rattrapage du mercredi 3 mars 2021

Deux haltérophiles de la région se classent pour les championnats mondiaux

Deux haltérophiles de la région se classent pour les championnats mondiaux

Publié le 3 mars 2021
Annie-Claude Delilse est en train de soulever une barre lors d'une compétition.
L'athlète Annie-Claude Delisle.PHOTO : Photo de Michèle Grenier

Des athlètes du Club d'haltérophilie Héraclès de Rouyn-Noranda se préparent pour une compétition en mode virtuelle.

Le président du Club, Mario Robitaille, et Annie-Claude Delisle se sont classés pour les championnats du monde d’haltérophilie de mai.

Mario Robitaille affirme avoir confiance au processus. Il donne l'exemple des Championnats panaméricains à l'automne dernier.

Un haltérophile fait un pouce en l'air et un clin d'oeil à la foule hors-champ en s'éloignant de son haltère.

Mario Robitaille a battu trois records canadiens chez les 55-59 ans.

© 2020 michele grenier photo / Michele Grenier Photo

Comme il n'y a pas de tests anti-[dopage], les records ne sont pas attribués. Il faut faire confiance à chacun, mais les règlements étaient assez stricts. C'était sur une base de temps aussi, on avait un certain temps pour effectuer nos levées. Les poids étaient filmés aussi, c'est sûr qu'il y aurait peut-être quelques tricheurs, mais la plupart veulent faire des compétitions, je pense que ce n'est pas leur but, dit-il.

De son côté Annie-Claude Delisle s'efforce de rester motivée, alors qu'elle s'entraîne à la maison

Moi j'ai les championnats en ligne de crossfit au mois de mars et en avril je vais aller m'entraîner pour les Championnats du monde d'haltérophilie qui vont avoir lieu en ligne à la fin mai. Actuellement, je suis deuxième avec les standards de ma catégorie, décrit l’athlète.

Pour écouter l'entrevue complète, cliquez sur l'audiofil.