•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Des matins en or ICI Première.
Des matins en or ICI Première.
Rattrapage du mercredi 3 mars 2021

Comment la santé publique régionale gère une éclosion de Covid-19?

L'éclosion aux Jardins du Patrimoine d'Amos est sous contrôle, selon la santé publique

Publié le 3 mars 2021
Les Jardins du patrimoine en hiver, un complexe immobilier pour personnes retraitées autonomes à Amos.
Les Jardins du patrimoine est un complexe immobilier pour personnes retraitées autonomes à Amos.PHOTO : Radio-Canada / Mélanie Picard

La santé publique régionale considère avoir freiné l'éclosion dans le milieu de vie des Jardins du patrimoine d'Amos.

L'éclosion a été confirmée le 25 février dans la résidence qui accueille plus de 200 résidents.

En début de semaine, cinq résidents du complexe immobilier pour personnes retraitées autonomes et trois employés avaient reçu un résultat positif au test de dépistage. Depuis, les données sont restées les mêmes.

Selon la médecin-conseil à la santé publique, la Dre Omobola Sobanjo, le personnel et 95 % des résidents ont reçu leur première dose de vaccin contre la COVID-19 à la mi-février.

Elle rappelle que le vaccin limite le développement de symptômes sévères liés au virus.

Le vaccin prend un peu de temps pour développer une réponse immunitaire, mais ça va aider à limiter l'ampleur. Si, auparavant, on pouvait penser qu'il y aurait une éclosion de grande ampleur, avec beaucoup plus de résidents, avec le fait qu'ils sont vaccinés, on peut penser que beaucoup moins de gens vont être atteints. Même ceux qui vont être atteints n'auront pas de maladie sévère, précise-t-elle.

Les mesures sanitaires sont affichées dans l'entrée des Jardins du patrimoine d'Amos. Seuls les proches aidants sont autorisés à entrer, mais sur rendez-vous seulement.

Les mesures sanitaires sont affichées dans l'entrée des Jardins du patrimoine d'Amos.

Radio-Canada / Mélanie Picard

Les visites sont interdites aux Jardins du patrimoine d'Amos et les résidents sont en isolement dans leur unité locative au moins jusqu’au 13 mars.

Il peut y avoir un proche aidant pour ceux qui ont un proche aidant, mais c'est très strict, ils ne peuvent pas circuler, la salle à manger est fermée, tout ça pour s'assurer qu'il n'y aura pas d'autres interactions. Donc ce qu'on peut s'attendre, c'est qu'au cours des prochains jours, si nous avons de nouveaux cas, ce seront des personnes qui avaient été exposées avant le 25 février, explique la Dre Sobanjo.

La présence du variant du coronavirus de l’Afrique du Sud est encore soupçonnée dans la MRC d'Abitibi. Le secteur compte une quarantaine de cas actifs actuellement.

Dre Sobanjo indique que ça expliquerait pourquoi le virus se transmet encore. La santé publique régionale attend d’autres résultats d’analyses pour le confirmer.

Pour écouter l'entrevue complète, cliquez sur l'audiofil.