•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Des matins en or ICI Première.
Des matins en or ICI Première.
Rattrapage du jeudi 25 février 2021

Une sommité en stratégie web pour l'Agence d'attractivité

L'Agence d'attractivité fait appel à Michelle Blanc pour améliorer sa stratégie web

Publié le 25 février 2021
Michelle Blanc
Michelle BlancPHOTO : Radio-Canada / Joël Côté

La conférencière, consultante et auteure Michelle Blanc se penche sur la stratégie numérique de l'Agence d'attractivité de l'Abitibi-Témiscamingue.

Son mandat est de déterminer notamment de quelle façon l’organisme peut s’y prendre pour attirer la main-d'œuvre, les étudiants et les touristes grâce au web.

Quelle devrait être la stratégie numérique optimale dans les meilleurs coûts, avec une pérennité de l’investissement, c’est un peu ça. Un des mandats de l’Agence c’est justement de mutualiser les forces du milieu alors comment mutualiser ces forces-là de manière numérique, décrit-elle.

Investir dans la publicité ou dans le contenu?

Michelle Blanc explique qu’elle s’intéresse au marketing de contenu qui permet une certaine pérennité.

Si on prend à titre hypothétique un montant de 100 000 dollars. 100 000 dollars de publicité c’est quand même efficace, mais une fois que vous l’avez dépensé, il n’y a plus rien qui reste. Tandis que 100 000 dollars de contenu, une fois que vous l’avez dépensé ça reste en ligne, indique-t-elle.

Elle soutient que le contenu publié sur le web permet notamment de raconter une histoire et le texte peut être trouvé plus facilement dans un moteur de recherche plutôt qu’une simple photo.

À titre indicatif, un contenu de billet de blogue a une durée de vie de deux ans. Un contenu Facebook a une durée de vie d’à peu près 2 heures. À un moment donné si tu veux être plus efficace, oui c’est plus de travail, mais le travail c’est de l’argent, ajoute Michelle Blanc.

Elle donne l’exemple d’un autre client, celui de Tourisme Abitibi-Témiscamingue.

C’est une des associations touristiques régionales les plus performantes en termes de présence médias sociaux, affirme-t-elle. Justement parce qu’ils ont valorisé le marketing de contenu, justement parce qu’ils ont valorisé l’humain, valorisé les histoires et que c’est ce qui sort et frappe l’imaginaire.

L’Abitibi-Témiscamingue peut être décrite de différentes façons en ligne, affirme celle qui a déjà considéré déménager dans la région.

C’est une région qui doit se faire connaître à la grandeur du Québec et du monde parce que vous avez tout, mais ce n’est pas tout le monde qui le sait, considère Michelle Blanc.
Elle compte déposer son rapport d’ici quelques semaines.