•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Des matins en or ICI Première.
Des matins en or ICI Première.
Rattrapage du mardi 19 janvier 2021

On ventile ou on purifie l'air?

La petite histoire de la fenêtre pour profiter de la lumière et de la ventilation

Publié le 19 janvier 2021
d678475b481e4fa58441b5df52ee39dd
Des parents ont reçu la consigne de fournir une veste à leur enfant pour éviter qu'ils aient froid en classe (archives).PHOTO : Radio-Canada / Guillaume Croteau-Langevin

Est-il préférable d'ouvrir les fenêtres ou d'installer un purificateur d'air dans les écoles qui ne sont pas ventilées mécaniquement pour éviter la propagation de la COVID-19? Une chose est certaine, il faut ventiler. L'architecte à la retraite, Guy Leclerc est d'avis que les fenêtres sont aussi utiles qu'au moment de leur invention malgré la création d'autres appareils.

Les fenêtres existent depuis le 15e siècle. Les fenêtres, les fenêtres ouvrantes, pourquoi? Pour la lumière et pour ventiler, dit-il.

Pour écouter son analyse, cliquez sur l’audiofil.

Tous nos bâtiments sont dotés de fenêtres ouvrantes en général. C’est juste avec la venue des années 60 et 70 qu’on a fait des bâtiments tellement grands qu’on a été obligé de les ventiler mécaniquement parce qu’il n’y avait plus assez de fenêtres pour les locaux et de les climatiser, décrit Guy Leclerc.

Ouvrir une fenêtre même en hiver

L’architecte à la retraite préfère qu’une fenêtre soit ouverte quelques minutes pour ventiler même en hiver plutôt que d’investir dans d’autres produits.

La chaleur se récupère très facilement parce qu’elle est stockée dans les meubles, dans les classes et dans les murs. Il va y avoir une période d’air frais si on veut, mais le problème c’est qu’au Québec on se promène en camisole à l’intérieur de nos bâtiments. Allez en Europe, ils ont tous de petites laines, décrit-il.