•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Début du contenu

Les Québécois ont envie de recommencer à voyager, mais...

Des matins en or ICI Première.
Rattrapage du vendredi 26 juin 2020

Les Québécois ont envie de recommencer à voyager, mais...

Les Québécois ont envie de recommencer à voyager, mais...

Une famille en randonnée consulte un téléphone intelligent.
Si on ne peut pas faire de grand voyage cette année, il y a tout de même de nombreuses activités agréables à faire en famille.PHOTO : iStock / Kerkez
Des matins en or ICI Première.
Des matins en orPublié le 26 juin 2020

La Santé publique permet à nouveau de circuler entre les régions du Québec et certains ont même envie de recommencer à voyager. Selon un sondage de CAA Québec, les Québécois souhaitent prendre la route des vacances, mais avec prudence.

C'est sûr que le contexte de pandémie amène beaucoup d'incertitude dans la planification des vacances, ce n'est pas évident de savoir ce qu'on a le droit de faire, ce qu'on a envie de faire, et il y a beaucoup d'indécision dans l'attitude des gens, si on se fie au sondage d'intentions de vacances que CAA Québec a mené, Pierre-Olivier Fortin, porte-parole de CAA Québec.

Plusieurs Québécois, plutôt que de réserver un voyage qu'ils devront reporter ou d'attendre des mesures plus claires, ont carrément décidé de rester à la maison cet été. On prend l'argent qu'on avait prévu pour les vacances et on va le dépenser ailleurs. C'est vraiment la maison qui ressort gagnante de ce brasse-camarade budgétaire, avec une proportion assez élevée de gens qui vont consacrer leur budget de vacances davantage cette année aux travaux intérieurs, travaux extérieurs, souligne le porte-parole.

  • 20 % des gens se disent encore indécis sur leurs plans pour cet été
  • 31 % des gens vont prendre leurs vacances à la maison
  • 1 vacancier sur 4 va changer sa façon d'allouer son budget de vacances

Le type de destination et même le type d'expérience voyage que prévoient les Québécois a aussi changé cette année. Quand on a demandé aux gens de se projeter six mois après l'ouverture des frontières, la prudence reste quand même de mise, souligne Pierre-Olivier Fortin. On voit que les gens vont rechercher les destinations qui sont plus près de la nature, par exemple, ou voyager moins loin.

Plusieurs Québécois attendront un vaccin avant de se remettre à voyager à l'international. De plus, CAA Québec remarque que les Québécois planifient davantage leur voyage. Les gens veulent s'informer, ils veulent planifier. Le nombre de visites sur le site web de Voyages CAA Québec depuis le plus fort de la pandémie, c'est trois fois plus qu'avant. On voit qu'il y a vraiment une envie de revoyager, par contre, il y a encore des interdictions, on a encore un avertissement d'éviter tout voyage non essentiel, alors ce que les conseillers voyage vont suggérer, c'est de planifier, mais d'attendre un peu avant de réserver, remarque le porte-parole.

L'agence de voyages a dû adapter son offre, notamment pour les régions du Québec. Les véhicules récréatifs sont d'ailleurs très en demande cette année. On le sent, les gens veulent rester prudents, veulent rester pas trop loin, voyager davantage en voiture cet été, et même pour l'avenir, on sent que ça va durer un certain temps, avance-t-il.

« Le retour de la confiance, ça va arriver, les voyageurs sont passionnés, l'industrie est résiliente, mais ça va prendre un certain temps. »

— Une citation de  Pierre-Olivier Fortin, porte-parole de CAA Québec

Pour écouter l'entrevue complète, cliquez sur l'audiofil.