•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Plus que quelques dodos avant le retour en classe

Des matins en or ICI Première.
Rattrapage du vendredi 8 mai 2020

Plus que quelques dodos avant le retour en classe

Parler du retour en classe avec les enfants

Une salle de classe avec du matériel sur des petites tables, toutes espacées les unes des autres.
Les élèves seront assis à au moins 2 mètres les uns des autres.PHOTO : Gracieuseté de la Commission scolaire de l'Or-et-des-Bois
Des matins en or ICI Première.
Des matins en orPublié le 8 mai 2020

Moins d'élèves, pas d'éducation physique, lavage des mains fréquent, pas de récréation tous en même temps, pas de contact physique ; le retour en classe demandera une période d'adaptation pour les enseignants et aussi pour les enfants. La psychologue Marianne Saucier donne des conseils pour préparer ses enfants à retourner en classe.

Je pense que comme parent, on a comme travail d’aider nos enfants à se préparer à cette réintégration scolaire, commence-t-elle.

Marianne Saucier indique qu’en général, plus les enfants sont jeunes, plus ils vont se fier à l’état émotionnel de la personne en autorité à qui ils font confiance - le parent à la maison, l’éducatrice à la garderie et l'enseignant à l’école.

Je vous dirais que plus les enfants sont jeunes, plus ils vont grounder leur état émotif sur la personne de référence à qui ils font affaire, affirme-t-elle.

Donc, pour limiter l’anxiété que les enfants ressentent, il faut d’abord gérer la nôtre. Mais comment?

Le mieux qu’on peut, répond Marianne Saucier, qui reconnaît que cette période s’avère stressante pour tous. Elle recommande de se concentrer sur les variables sécurisantes que l’on peut contrôler, comme prendre les mesures nécessaires pour éviter la propagation du virus.

En parler simplement

Marianne Saucier suggère de parler avec notre enfant du retour à l’école de temps en temps au cours des prochains jours, sans être trop solennel, plutôt sous forme de discussion, quelques minutes à la fois.

C’est important à la fois de parler des mesures de prévention, mais aussi des avantages que l'enfant va avoir à retourner à l’école ou à la garderie, avise-t-elle, comme de revoir ses amis. Il faut qu’il voie ces avantages-là, sinon ça n’a pas de sens de retourner dans ce contexte-là.

On peut aussi discuter des nouvelles consignes qui n’étaient pas là avant, comme la distanciation physique, les groupes réduits et le changement d’enseignant possible.

Pour les enfants affectueux qui risquent de trouver difficile le respect de la distanciation physique, elle conseille de bien les préparer et de trouver des alternatives pour qu’ils s’expriment, comme de faire un dessin pour les personnes qu’ils ont hâte de revoir.