•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Des matins en or ICI Première.
Des matins en or ICI Première.
Audio fil du jeudi 2 août 2018

Chronique plein air avec Guillaume Rivest

Chronique plein air : Comment bien se préparer à une sortie de canot-camping? 

Publié le 3 août 2018
Équipement de plein air - sacs, baril étanche, casque, noix, etc.
« On ne part pas en expédition pour plusieurs jours sans planifier son séjour », soutient Guillaume Rivest.PHOTO : Gracieuseté : Guillaume Rivest

Comment bien se préparer à une sortie de canot-camping? Notre chroniqueur plein air Guillaume Rivest nous donne ses conseils.

On ne part pas en expédition pour plusieurs jours sans planifier son séjour.

C’est pourquoi Guillaume Rivest souligne qu’il y a quatre aspects importants à garder en tête.

  • La sécurité : Calculez votre trajet, la distance que vous voulez faire par jour et le niveau de difficulté. Vous devrez par la suite planifier votre équipement en fonction de ces trois critères. Prévoyez également des sorties d’urgence : si quelqu’un se blesse ou que vous brisez votre canot, il est important de connaître les autres sorties du plan d’eau. Ayez également en main des numéros de téléphone et un moyen de communication en cas d’urgence. Prévoyez également un ange gardien, c’est-à-dire une personne que vous avez prévenue de votre itinéraire et de votre date de retour prévue. Amenez aussi avec vous une trousse de premiers soins.

  • La nourriture : Avant de planifier vos repas et collations, vous devez prendre en considération le portage entre les points d’eau. Si vous avez beaucoup de portage à faire, pensez à apporter de la nourriture facile à transporter, dont des aliments déshydratés (pâtes sèches, gruau, fruits séchés, etc.). Adaptez également votre nourriture à la durée de l’expédition; s’il est facile de manger de la viande ou des légumes frais au début, après une semaine, ils seront beaucoup moins bien conservés, surtout avec les chaleurs qu’on connaît cet été. Il faut également prévoir un système de traitement de l’eau, puisque l’eau potable est difficile à transporter en grandes quantités. Pensez à un système de purification ou de traitement d’eau, que vous pourrez puiser à même la rivière. Prévoyez des collations pour garder une bonne dose d’énergie toute la journée et planifiez vos repas à l’avance, tant pour ne pas gaspiller de nourriture que pour ne pas en manquer.

  • Les vêtements : Guillaume Rivest le dit souvent, n’apportez jamais de coton en plein air, sauf si vous souhaitez avoir froid. Favorisez donc les matières synthétiques, qui sèchent plus vite. Apportez des vêtements d’été pour la période chaude de la journée, mais également des vêtements chauds; même s’il annonce chaud durant le jour, les soirées peuvent être plus fraîches. Ces vêtements peuvent également vous être utiles en cas d’urgence, notamment en situation d’hypothermie. Gardez également des vêtements secs pour le moment où vous toucherez terre et installerez votre campement. Finalement, prévoyez une combinaison imperméable.

  • L’organisation : Rangez tout dans des sacs étanches; si votre canot chavire, votre matériel flottera et ne sera pas mouillé. Tente, sac de couchage, matelas de sol, nourriture, matériel de survie et de communication doivent tous être placés dans des contenants secs. Des sacs étanches réutilisables et des barils bleus où vous pouvez placer votre équipement sont en vente dans les différentes boutiques de plein air.

En conclusion, Guillaume Rivest vous suggère de ne pas en apporter trop; tentez plutôt d’apporter des vêtements ou des objets qui peuvent être polyvalents!