•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Chronique plein air  :  escalader l'Abitibi-Témiscamingue

Des matins en or ICI Première.
Audio fil du jeudi 12 juillet 2018

Chronique plein air  :  escalader l'Abitibi-Témiscamingue

Chronique plein air  :  escalader l'Abitibi-Témiscamingue

Un homme grimpe une paroi rocheuse.
L'escalade sur rocher est de plus en plus populaire dans la région.PHOTO : Gracieuseté : Guillaume Rivest
Des matins en or ICI Première.
Des matins en orPublié le 13 juillet 2018

Cette semaine à la chronique plein air, Guillaume Rivest nous parle des différents secteurs de la région où l'on peut pratiquer l'escalade sur rocher. L'escalade est un sport qui connaît une croissance de popularité depuis les dernières années, tant à l'échelle internationale qu'ici-même en Abitibi-Témiscamingue.

Comment s’y initier ?

« Évidemment, l’escalade n’est pas un sport que l’on apprend sur le tas, comme on dit. Mais il existe différentes formations dans la région, grâce au groupe Le Rappel du Nord ou encore Camp de base Abitibi », explique Guillaume Rivest.
Ces formations présentent les techniques de base de l’escalade mais contribue aussi à aider les gens à devenir autonome lors de leur grimpe.

L’escalade, c’est pour qui ?

« L’escalade, il y en a pour tous les niveaux. Évidemment, on ne peut pas apprendre à courir avant d’apprendre à marcher, mais je pense que toutes les personnes de tous les niveaux peuvent trouver leur compte en escalade. »

Deux hommes discutent avant d'amorcer une montée sur la paroi rocheuse.

Gracieuseté : Guillaume Rivest

Des précautions à prendre ?

Les formations énoncées plus haut permettent justement de connaître en profondeur les précautions à prendre lors de la pratique de l’escalade sur rocher, mais Guillaume Rivest assure qu’il s’agit d’un sport beaucoup plus sécuritaire qu’on ne pourrait le penser.

« Il y a évidemment des parois qui peuvent être plus dangereuses ou difficiles, mais personne ne s’initie dans ce genre d’endroit. »

Où peut-on pratiquer l’escalade de rocher en Abitibi-Témiscamingue?

• Cap des couleurs, près de la rue Tardif à Rouyn-Noranda
• Collines Kékéko
• Près de la grotte à Ville-Marie, au Témiscamingue
• Dans le secteur de Duhamel-Ouest