•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Début du contenu

Geneviève Crépeau est l'artiste de l'année en Abitibi-Témiscamingue

Geneviève Crépeau à l'entrée de la Salle Dottori.
L'artiste multidisciplinaire Geneviève Crépeau, du duo Geneviève Matthieu, est l'artiste de l'année en Abitibi-Témiscamingue.PHOTO : Radio-Canada / Bianca Sickini-Joly
Publié le 9 juin 2023

Le Conseil de la culture de l'Abitibi-Témiscamingue a remis ses Prix de la culture à la salle Dottori de Témiscaming, le 8 juin. L'artiste multidisciplinaire Geneviève Crépeau a été nommée Artiste de l'année en Abitibi-Témiscamingue par le Conseil des arts et des lettres du Québec.

La moitié du duo Geneviève Matthieu a ainsi mis la main sur une bourse de 10 000 $. Je suis vraiment contente et je veux souligner que je le partage vraiment avec Matthieu. C'est un prix qu'on ne peut pas gagner en collectif, alors c'est pour ça que c'est moi qui ai été nominée, mais c'est vraiment en collaboration avec Matthieu, souligne Geneviève Crépeau.

« En termes d'année, 2022 a été la plus belle année de ma vie. On est allé à Paris, on est allé à Barcelone, on a présenté des performances autant à l'Écart à la Biennale, à l'Usine C à Montréal. Ç'a été une année foisonnante... ç'a été mon année. »

— Une citation de  Geneviève Crépeau, artiste multidisciplinaire

Le duo d'artistes est également en nomination pour le prestigieux Prix Sobey pour les arts, une récompense à l'échelle canadienne en arts visuels.

Le Prix Coup de cœur, qui souligne l’excellence, le rayonnement et le dynamisme d’un artiste professionnel ayant eu un impact significatif auprès du milieu artistique et culturel du territoire hôte de cette année, soit le Témiscamingue, a été remis à l’artiste Dominic Lafontaine, de la Première Nation de Timiskaming.

Dominic Lafontaine pose avec son certificat dans des escaliers.

L'artiste Dominic Lafontaine, de la Première nation de Timiskaming, a remporté le Prix Coup de coeur.

Radio-Canada / Bianca Sickini-Joly

Artiste, poète et musicien algonquin, les œuvres artistiques de Dominic Lafontaine, souvent « audacieuses, humoristiques et absurdes, explorent les notions d’identité, de sens et d’appartenance culturelle », selon le Conseil de la culture.

Wow! C'était quelque chose pour moi, parce que le fait que je suis ici à Témiscaming, j'ai resté ici quand j'étais plus jeune, et c'est un peu comme faire un cercle de retour. Ça fait 25 ans que je ne suis pas revenu ici, et je reviens pour recevoir un prix... ça me fait penser à mon parcours depuis l'âge de 12 ans, a témoigné Dominic Lafontaine après la cérémonie.

Émilie B. Côté pose avec son certificat devant un grand rideau, souriante.

Émilie B. Côté, de Ville-Marie, a été élue par le public.

Radio-Canada / Bianca Sickini-Joly

Le public a quant à lui élu une autre représentante du Témiscamingue, l'artiste en arts visuels Émilie B. Côté, qui « réalise des projets ancrés dans le territoire, qui questionnent les notions d’environnement, d’appartenance et d’identité ».

C'est très touchant, évidemment, parce que ce sont les gens qui ont voté pour moi, et ma pratique est beaucoup axée sur le territoire, sur le Témiscamingue. Donc que les gens du Témiscamingue aient voté pour moi, pour des œuvres qui parlent de notre identité collective finalement, ça me touche énormément, a-t-elle déclaré.

Jean-Lou David pose avec un certificat dans la salle Dottori.

L'auteur Jean-Lou David a reçu le Prix Émergence.

Radio-Canada / Bianca Sickini-Joly

Le Prix Émergence, qui souligne la pratique d'un artiste de la relève 18-35 ans, a été remis à l'auteur rouynorandien Jean-Lou David. Le jury a souligné plus spécifiquement l’approche « contemporaine des sujets abordés qui sont au cœur de nos préoccupations actuelles dans une continuité avec sa démarche et sa rigueur sur l’historicité des faits ».

J'imagine que la publication de mon livre co-écrit avec Gabrielle Izaguirré-Falardeau plus tôt cette année y est pour quelque chose. Peut-être aussi mon engagement et ma parole publique sur les questions liées à la Fonderie Horne à Rouyn depuis un peu plus d'un an maintenant. Mais je pense à mon implication dans le milieu culturel et artistique et dans la médiation de l'histoire locale à Rouyn-Noranda aussi, je pense, a-t-il dit à propos de cette récompense.

Le Prix Partenariat a été remis à la coopérative de solidarité internationale Corcovado, le Prix Innovation à l’organisme anishnabe Minwashin et le Prix Complice à Marie-Pier Valiquette pour la valorisation de l’histoire de Témiscaming.

Monique Baril, directrice du musée de Guérin pendant 18 ans, a pour sa part reçu une mention honorifique, la rendant membre à vie du Conseil de la culture de l'Abitibi-Témiscamingue.

Recommandé pour vous

Consultez notre Politique de confidentialité. (Nouvelle fenêtre)
Ces contenus pourraient vous intéresser