•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Début du contenu

Odeimen, l'exposition à découvrir

Des matins en or ICI Première.
Rattrapage du lundi 9 mai 2022

Odeimen, l'exposition à découvrir

Odeimen, des oeuvres d'artistes anichinabés destinées aux centres de santé

Deux petites toiles montrent des mères tenant des bébés.
L'œuvre de Pascale-Josée Binette, de Val-d'Or, est intitulée «Ka nitaklositc, celui qui élève».PHOTO : Radio-Canada / Marie-Hélène Paquin
Des matins en or ICI Première.
Des matins en orPublié le 9 mai 2022

L'organisme Minwashin et le Centre intégré de santé et de services sociaux de l'Abitibi-Témiscamingue présentent l'exposition Odeimen au MA, musée d'art, jusqu'au 12 juin.

Les deux organisations ont travaillé de pair pour mettre sur pied ce projet qui mettra en valeur le travail d'artistes anichinabés dans des centres de santé de l'Abitibi-Témiscamingue.

Une peinture représentant deux canards regardant la lune.

L'œuvre réalisée par Carlos Kistabish

Radio-Canada / Marie-Hélène Paquin

L'objectif du projet est d'offrir aux membres des Premières Nations qui iront recevoir des soins dans un établissement de santé d'être sécurisés par la présence d'oeuvres créées par des artistes autochtones.

Huit artistes ont été sélectionnés pour prendre part au projet, soit Pascale-Josée Binette, Karl Chevrier, Carlos Kistabish, Dominic Lafontaine, Frank Polson, Jocelyne Robinson, Chantal Simard et Janice Wabie.

Une œuvre d'art montrant des traits noirs sur un fond blanc.

L'œuvre de Dominic Lafontaine

Radio-Canada / Marie-Hélène Paquin

Selon le président de Minwashin, Richard Kistabish, Odeimen était dans les cartons bien avant les tristes événements entourant la mort de Joyce Echaquan. On avait mis le projet sur la glace pour laisser toute la place à ce qui a suivi ce drame.

Le moment est maintenant venu pour le CISSS-AT de tendre la main aux Premières Nations, selon le président-directeur général adjoint, Philippe Gagné, qui souhaite que les Anichinabés trouvent des repères dans ces oeuvres d'art.

Pour écouter les entrevues réalisées par Marie-Hélène Paquin, cliquez sur l'audiofil.