•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Une sirène à Val-d'Or

Des matins en or ICI Première.

Daisy, sirène du nord

Une jeune femme déguisée en sirène, avec une perruque verte et une sirène mauve et verte.
La sirène Daisy, devant une rivière, au début de l'hiver.PHOTO : Gracieuseté Daisy Pageau
Des matins en or ICI Première.
Des matins en orPublié le 11 janvier 2022

Daisy Pageau habite à Val-d'Or et possède une passion bien unique : se transformer en sirène. Il s'agit d'une activité assez populaire aux États-Unis et en Europe et qui gagne du terrain au Québec également, qu'on appelle le mermaiding.

Grande amatrice de photographie et d’art, Daisy a découvert le monde des sirènes il y a environ 14 ans, grâce à Internet.

La passion des sirènes, moi elle vient vraiment de loin. [...] J’ai commencé à vouloir me faire de petits croquis [de queue de sirène] sur papier, mais à ce moment-là, il n’y avait pas de monopalme, ou peu importe. Il y avait des produits que je ne pouvais pas avoir à ce moment-là, raconte-t-elle.

Elle a également créé la communauté Les Sirènes du Nord (Québec), sur Facebook, qui compte aujourd’hui plus de 200 membres. Daisy possède aussi un compte TikTok avec près de 800 abonnés.

Une jeune femme dans le fond d'une piscine, nageant avec une queue de sirène.

Daisy Pageau a découvert le monde des sirènes il y a 14 ans.

Gracieuseté Daisy Pageau

Daisy a organisé un premier rassemblement de sirènes au cours de l’été 2021, et une dizaine de sirènes étaient présentes. Ce sont des fins de semaine ou des journées complètement Sirène. [...] On se regroupe toutes ensemble et on va faire du mermaiding (jouer à la sirène), donc on va nager avec nos queues de sirène, on fait des vidéos sous-marines, on peut aller pratiquer nos habiletés dans l’eau aussi, explique-t-elle. Elle souhaite en organiser d’autres dans les années à venir également.

Expérience immersive

Le côté physique et esthétique de l’activité est important, mais l’expérience immersive est la raison principale pour laquelle Daisy aime enfiler sa tenue de sirène.

L’eau peut être notre meilleure amie, mais notre ennemie aussi, ajoute la jeune femme.

« Même si tu sais que tu n’es pas une vraie sirène, le sentiment est là pareil. Puis, c’est tellement le fun, c’est tellement complet comme activité. »

— Une citation de  Daisy Pageau

Daisy souligne l’importance de bien se préparer avant d’enfiler une queue de sirène et de se jeter à l’eau.

Il faut s'entraîner à nager avec la monopalme et être à l’aise avant d’y ajouter une queue attachant les deux jambes ensemble. Daisy recommande même de commencer avec des flotteurs.

Il est également important de toujours avoir une personne qui a les jambes libres avec soi lorsque la queue est enfilée dans l’eau, même chez les sirènes professionnelles.