•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Une Témiscamienne travaille sur un film d'animation de Netflix

Des matins en or ICI Première.
Rattrapage du jeudi 18 novembre 2021

Une Témiscamienne travaille sur un film d'animation de Netflix

Une Témiscamienne travaille sur un film d'animation de Netflix

Une jeune femme avec les cheveux longs souriant à la caméra.
Maxim Legrand est généraliste 3D pour l'entreprise Reel FX.PHOTO : Gracieuseté Maxim Legrand
Des matins en or ICI Première.
Des matins en orPublié le 18 novembre 2021

Maxim Legrand, originaire de Ville-Marie, au Témiscamingue, est une jeune développeuse en animation 3D.

Elle travaille pour l’entreprise Reel FX en tant que généraliste 3D depuis deux ans. Cela lui a permis de travailler sur des projets de film d’animation, entre autres pour Retour au bercail, une production familiale Netflix. Elle a également travaillé sur le film Rumble, qui devrait paraître à l’hiver 2022.

Maxim Legrand a étudié en animation 3D au Cégep du Vieux Montréal, où elle a appris à faire du développement 3D ainsi que du dessin animé.

Je n’avais jamais pensé à ça parce qu’il n’y avait pas ça en région. Mais quand j’ai découvert ça, par exemple, j’ai tout de suite su que c’était là-dedans que je voulais m’en aller, affirme-t-elle.

Son projet de fin d’études, un court-métrage intitulé Chatastrophe, s’est également vu remettre la bourse Singing Frog, offerte par la compagnie du même nom.

Le rôle de généraliste était idéal pour elle, qui ne souhaitait pas se spécialiser dans une seule fonction.

On fait un peu de tout, un généraliste c’est un peu ça que ça veut dire. On nous appelle aussi les ninjas, de temps en temps. Ils nous envoient des [courriels] et on fixe, dans un peu tous les départements dans l’entreprise, autant en animation que ceux qui font les effets, explique-t-elle.

La création d’un film d’animation demande beaucoup de travail des nombreux employés.

J’ai travaillé surtout sur ce qui est relié à l’animation des personnages, les décors, fixer de petits trucs pour être sûre que tout soit parfait, que ça reflète ce que les directeurs voulaient, souligne la jeune développeuse.