•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Dans l'oeil d'un ado :  la vanlife

Des matins en or ICI Première.
Rattrapage du jeudi 18 mars 2021

Dans l'oeil d'un ado :  la vanlife

Dans l’oeil d’un ado : la vanlife

Samsara Belisle joue du ukulélé à l'extérieur.
Samsara Belisle de La Sarre s'informe sur les mouvements qui l'intéressent.PHOTO : Gracieuseté
Des matins en or ICI Première.
Des matins en orPublié le 18 mars 2021

Pour cette première chronique jeunesse, Samsara Belisle parle de la vanlife, la vie en véhicule aménagé.

Je suis une nomade, je pense. La COVID c’est quand même difficile pour moi. Ça m’aide à rêver un peu dans le futur et de voir ce que je pourrais faire. La vanlife je trouve ça très inspirant, soutient la Lasaroisse de 17 ans.

Samsara Belisle compare les points positifs et négatifs du phénomène de vanlife.

En attendant de pouvoir réaliser ce type de projet, Samsara Belisle compare les avantages et désavantages de ce mode de vie.

Gracieuseté

Samsara Bélisle a remarqué la popularité du mouvement chez les millénariaux.

En 2017, il y avait environ 2 millions de publications avec le mot-clic #vanlife, mais aujourd’hui, il y en a 9 millions 300 000. Ça consiste à vivre et voyager dans une minivan convertie, décrit-elle.

Les adeptes peuvent choisir entre l’achat d’un véhicule déjà aménagé ou modifier une fourgonnette. C’est très vulnérable à la météo. Il y a beaucoup de Canadiens qui sont obligés de migrer vers le sud durant l’hiver. Il y a beaucoup de logistique pour assouvir ses besoins primaux, affirme Samsara Belisle.