•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Des matins en or ICI Première.
Des matins en or ICI Première.
Rattrapage du lundi 24 août 2020

Une nouvelle murale dans une cour d'école à Val-d'Or

Une nouvelle murale dans une cour d'école à Val-d'Or

Publié le 24 août 2020
Une artiste peint sur une murale, assise au sol.
La murale est située à l'école Papillon-d'Or de Val-d'Or.PHOTO : Radio-Canada / Vanessa Limage

Depuis quelques jours, les Valdoriens assistent à l'élaboration d'une toute nouvelle murale dans la cour de l'école alternative Papillon-d'Or de Val-d'Or.

L'immense fresque érigée sur un mur de près 80 mètres de long représente des images de l’artiste peintre crie Claudette Happyjack. On y retrouve plusieurs éléments visuels qui ont une signification profonde auprès des Nations autochtones.

J’ai un ours, l’ours symbolise le courage et la protection (...) Il y a des loups aussi sur ma murale. Les loups ça symbolise la famille, travailler ensemble, le groupe..., explique-t-elle.

Les trois artistes sont assises sur une roche devant leur murale.

Les artistes Valéry Hamelin, Claudette Happyjack et Ariane Ouellet

Radio-Canada / Vanessa Limage

Les artistes rouynorandiennes Valéry Hamelin et Ariane Ouellet travaillent aussi sur la murale. Pour Ariane Ouellet, cette nouvelle création vient enjoliver un mur d’école, mais c'est aussi un statement.

Pour moi, c’est important que la culture autochtone, là dans le cas de Claudette Happyjack, qui est une artiste crie, je trouve ça important que ça fasse partie du décor, parce que c’est aussi leur présence dans les lieux, précise Mme Ouellet.

Une murale montre un hibou dans une forêt.

Les élèves pourront admirer l'art de l'artiste crie Claudette Happyjack.

Radio-Canada / Vanessa Limage

C’est Geneviève Béland, une maman d’élèves de l’école Papillon-d’Or et animatrice culturelle à la Ville de Val-d’Or qui a eu l’idée de cette murale. Elle voyait là une occasion de faire rayonner et de démocratiser l’art autochtone auprès des écoliers et des citoyens du secteur.

Les élèves de l’école Papillon-d’Or auront également le plaisir de participer à la fresque en y peignant des papillons. La murale sera complétée au début du mois de septembre.

Une nouvelle murale enjolive le secteur de l'école alternative.

Radio-Canada / Vanessa Limage