•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Début du contenu

Le mouvement « janvier sans alcool » et notre relation à l'alcool

Cinq mains tenant chacune un cocktail pour faire un toast.
Le marché des produits, des mocktails et des spiritueux sans alcool connaît une forte croissance depuis la pandémie.PHOTO : getty images/istockphoto / zoranm
Publié le 19 janvier 2024

S'abstenir de consommer de l'alcool pendant un mois : plus facile à dire qu'à faire? Plusieurs se lancent dans le mouvement du « janvier sans alcool » en ce début d'année. Le Dr Alexander Caudarella, premier dirigeant du Centre canadien sur les dépendances et l'usage de substances, explique comment ce genre de défi peut en révéler beaucoup sur notre rapport à l'alcool.

Recommandé pour vous

Consultez notre Politique de confidentialité. (Nouvelle fenêtre)
Ces contenus pourraient vous intéresser