•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Tests antigéniques  :  une solution pour éviter la propagation du virus?

Dans la mosaïque, ICI Première
Rattrapage du mercredi 8 décembre 2021

Tests antigéniques  :  une solution pour éviter la propagation du virus?

Tests antigéniques : une solution pour éviter la propagation du virus ?

Des tests antigéniques de dépistage rapide Panbio, de la compagnie Abbott, sont offerts à la pharmacie Jean Coutu, sur le boulevard Dieppe.
Une boîte de tests antigéniques de dépistage rapide Panbio, de la compagnie Abbott.PHOTO : Radio-Canada / Maya Chebl
Dans la mosaïque, ICI Première
Dans la mosaïquePublié le 8 décembre 2021

De plus en plus de voix s'élèvent pour que les Ontariens aient accès gratuitement à des tests antigéniques de dépistage de la COVID-19. Leurs principaux avantages sont qu'ils sont rapides et peuvent être effectués en pharmacie ou sous forme de kit d'autotest à la maison. À l'heure où les chiffres de la province ne sont pas rassurants, ces tests sont-ils une arme efficace pour éviter la propagation du virus ?

Le Dr Santiago Perez-Patrigeon, spécialiste des maladies infectieuses à l’Hôpital général de Kingston, pense que ces tests peuvent être un bon outil supplémentaire pour freiner les contaminations.

En vue des Fêtes de fin d’année, le Dr Perez-Patrigeon recommande avant tout que tous les participants à des réunions soient vaccinés. Les tests antigéniques permettraient de déterminer, surtout si quelqu’un a des symptômes légers, les personnes éventuellement contagieuses.

« Avec l'arrivée du variant Omicron, qui est beaucoup plus contagieux, les tests antigéniques rapides seront un outil très important. En plus du vaccin évidemment ! [...] L'erreur serait de dire “Si j'ai fait le test, alors j'ai le droit de ne pas me laver les mains, de ne pas porter un masque ou de ne pas me faire vacciner ”. Il faut prendre le test comme une couche en plus. »

— Une citation de  Dr Santiago Perez-Patrigeon, spécialiste des maladies infectieuses à l’Hôpital général de Kingston