•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Les recommandations pour la protection contre la COVID-19 évoluent

Dans la mosaïque, ICI Première
Rattrapage du jeudi 25 novembre 2021

Les recommandations pour la protection contre la COVID-19 évoluent

Protection contre la COVID-19 : ne pas baisser la garde!

e0cd9ba0d43f4923a035c7728a9ddaf4TldRd01tSTNNRGhpWVdKaFpqTXhZakEwWkdZNE4yTTA=_d4175e1649c74df1a51e04b64fd0cb06_JCT_2256
Un the ground Mack masque au solPHOTO : Radio-Canada / Jean-Claude Taliana
Dans la mosaïque, ICI Première
Dans la mosaïquePublié le 25 novembre 2021

Au moment même où on voit une remontée des chiffres de la pandémie de COVID-19, la communication à propos des moyens de se protéger semble avoir quelques ratés.

Ces jours-ci, les messages concernant la protection personnelle contre la COVID-19 peuvent sembler parfois un peu confus : nouvelle communication à propos des masques ou abandon des cloisons de plexiglas dans certains commerces. Comment s'y retrouver et quelle est la solution de bon sens?

Le Dr Hugues Loemba, virologue, chercheur à l'Hôpital Montfort et professeur agrégé de médecine à l'Université d'Ottawa, pense que le moment n'est pas venu de baisser la garde. Pour lui, la première couche de protection est la distance que l'on garde avec les autres et la seconde est le masque, en tissu ou jetable, qui devrait comporter 3 couches.

Quant aux cloisons de plexiglas, pour le Dr Loemba, il est imprudent de s'en passer dès maintenant. Il estime, de surcroit, que l'hiver est une saison durant laquelle les virus respiratoires circulent plus facilement et qu'il n'est pas raisonnable à ce stade-ci, de lever les mesures de protection en place. Il estime que nous devrions tirer les leçons de ce qui s'est passé là où les mesures ont été levées trop rapidement comme en Alberta durant l'été ou encore en Europe, où la pandémie de COVID-19 augmente très fortement en ce moment.

« On doit être prudents avec ce virus qui nous a surpris depuis le début. On doit aller pas à pas et continuer à se protéger jusqu'à ce qu'on ait moins de transmission communautaire. [...] Et si on voit que, pendant plusieurs semaines il n'y a presque plus de transmission communautaire, on pourra lever certaines mesures. Mais il faut que cela soit fait selon les données épidémiologiques. »

— Une citation de  Dr Hugues Loemba, virologue, chercheur à l'Hôpital Montfort et professeur agrégé de médecine à l'Université d'Ottawa.