•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

D'Est en Est, ICI Première.
D'Est en Est, ICI Première.
Rattrapage du mercredi 14 juillet 2021

Sécurité nautique sur le St-Laurent

Sports nautiques : la Garde côtière auxiliaire de l'Est-du-Québec et un guide d'aventure lancent un appel à la prudence

Publié le 14 juillet 2021
Une personne à planche à pagaie navigue dans la brume au large du Havre-Saint-Pierre.
Une femme glisse sur l'eau sur sa planche à pagaie, dans le golfe du Saint-Laurent.PHOTO : Jane-Anne Cormier

À l'approche des vacances de la construction, la Garde côtière auxiliaire de l'Est-du-Québec et un guide d'aventure veulent sensibiliser les vacanciers à la prudence nécessaire lors d'activités nautiques. Ils lancent un appel à la prudence car ils constatent que plusieurs personnes s'aventurent en mer mal équipés et sans aucune connaissance du secteur.

C'est que le guide d'aventure et copropriétaire du Camp de base de Coin du Banc à Percé, Jean-François Tapp, a publié un message de sensibilisation sur sa page Facebook suite à un incident qui aurait pu devenir un drame. Beaucoup de réactions, de partages et de commentaires. Il invite les sportifs à faire affaire avec des guides d'aventure professionnels sinon à prendre des formations accréditées.

Comme l'explique Ted Savage, directeur des recherches et sauvetages pour l'est du Québec de la Garde côtière auxiliaire canadienne, le principal danger du fleuve est le froid. La température de l'eau du fleuve varie entre 5 et 7 degrés en été. On peut mourir en 30 minutes si l'on tombe à l'eau, si on n'arrive pas à se sortir de l'eau. L'épuisement peut aussi nous guetter, car on peut dériver au large durant des jours.

Il nous explique les bonnes pratiques en mer pour prendre le large en sécurité.