•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Tout sur l’Holodomor, le génocide ukrainien, et ses répercussions dans l'Ouest

Le monument public consacré en 1983 à l'Holodomor devant l'Hôtel de Ville d'Edmonton, le premier au monde.
Le monument public consacré en 1983 à l'Holodomor devant l'Hôtel de Ville d'Edmonton, le premier au monde.PHOTO : Ville d'Edmonton, Collection des monuments et arts publics, détail # 82.
Culture et confiture, ICI Première.
Culture et confiturePublié le 27 novembre 2021

L'historien Stéphane Guevremont nous parle des commémorations de l'Holodomor, de la grande famine ukrainienne du siècle dernier et de ses ramifications dans les Prairies canadiennes.

Le Canada est le troisième plus grand bassin de population ukrainienne au monde après l'Ukraine et la Russie. On compte plus de 1,4 millions de citoyens d'origine ukrainienne au pays, ce qui constitue le neuvième groupe ethnique le plus important au Canada, avec 11,5 % d'entre eux qui parlent encore leur langue maternelle. Ce sont eux qui ont développé le blé de force rouge d'hiver de l'Alberta, lequel est un ancêtre du blé de Kharkov, en Ukraine. Ainsi, la commémoration de l'Holodomor a pris une importance particulière dans l'Ouest canadien.