•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Début du contenu

La mélancolite : « Un projet de pur bonheur du début à la fin », selon Bruno Blanchet

Portrait de Bruno Blanchet lors d'une scène de la websérie : il porte une casquette fluo et un maillot de sport fluo.
Bruno Blanchet dans la websérie « La mélancolite »PHOTO : Zone 3
Culture club, ICI Première.
Culture clubPublié le 30 avril 2022

Bruno Blanchet s'est fait plaisir avec sa nouvelle websérie, La mélancolite, qu'il qualifie d'émission « feel good à la Grande séduction ». Le globe-trotter préféré des Québécois a profité de la générosité d'ex-collaborateurs comme Guy Jodoin, Marc Labrèche et Guylaine Tremblay pour revisiter d'anciens personnages sous la forme d'une comédie imprégnée de mélancolie comique et quelque peu déjantée, offerte en 10 épisodes de 10 minutes sur la plateforme ICI TOU.TV.

« Je pense qu'à travers La mélancolite, j’arrive à exprimer cette nostalgie que j’ai pour ce passé qui est plutôt lointain maintenant. C’est un hommage au plaisir qu’on a à faire notre métier. »

— Une citation de  Bruno Blanchet

Vous aurez notamment l’occasion de revoir Tites-Dents et le « ti monsieur pas de cou », des personnages phares de l’émission à succès La fin du monde est à 7 heures, qui a fait rire une génération de Québécois au tournant du millénaire.

« C’est une façon de remercier le public aussi, qui a persisté à vouloir que je crée quelque chose. [...] De l’appel du public est née cette série-là. »

— Une citation de  Bruno Blanchet

Bruno Blanchet raconte que les comédiens principaux de la série – Guy Jodoin, Anne-Marie Losique et Fouki – ont tous accepté de se lancer aveuglément dans le projet, sans trop savoir de quoi il s’agissait. Une marque de respect qui a beaucoup touché l’humoriste. Il dévoile également les coulisses du tournage, en plus d'expliquer pourquoi il a approché Anne-Marie Losique et comment le rappeur Fouki a atterri dans la distribution, lui qui n’avait jusque-là tenu aucun rôle au petit écran.