•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Début du contenu

Culture club, ICI Première.
Culture club, ICI Première.
Culture club

Rattrapage du 18 nov. 2023 : Guy Fournier, Charles-Olivier Michaud, François Chénier et Rémy Girard

Résumé

L’auteur et chroniqueur Guy Fournier parle de son autobiographie Jamais deux sans moi; le réalisateur Charles-Olivier Michaud décrit le processus créatif derrière son film Ru; le comédien François Chénier discute de son rôle de Symphorien dans la pièce de théâtre du même nom; et le comédien Rémy Girard répond à des questions sur son hommage à venir au Gala Québec Cinéma.

  • 14 heures 6 minutes

    René Homier-Roy : Hommage à Karl Tremblay des Cowboys Fringants

  • 14 heures 8 minutes

    Entrevue avec Guy Fournier : Son autobiographie Jamais deux sans moi

  • 14 heures 23 minutes

    Club : Ariane Cipriani : Projet Polytechnique (TNM)

  • 14 heures 30 minutes

    Club : Catherine Perrin : Le film Je verrai toujours vos visages, de Jeanne Herry

  • 14 heures 35 minutes

    Club : Jessica Barker : 176 pas, de Fanny Britt (Maison Théâtre)

  • 14 heures 40 minutes

    Critique de film : René a vu Bernadette, de Léa Domenach

  • 14 heures 46 minutes

    Entrevue avec François Chénier : Symphorien, la pièce de théâtre

  • 15 heures 6 minutes

    Entrevue avec le réalisateur Charles-Olivier Michaud : Le film Ru

  • 15 heures 17 minutes

    Club : Catherine Perrin : L'album Waves, de Bruce Liu

  • 15 heures 23 minutes

    Club : Ariane Cipriani : Dédé, une BD de Christian Quesnel

  • 15 heures 28 minutes

    Club : La pièce Le roi danse, d’Emmanuelle Jimenez (TDP)

  • 15 heures 33 minutes

    Critique de livre : René a lu Un lac le matin, de Louis Hamelin

  • 15 heures 36 minutes

    Culture 101 : Georges Privet : Zapruder et son film de l'assassinat de JFK

  • 15 heures 45 minutes

    Entrevue avec Rémy Girard : L'Iris Hommage du Gala Québec Cinéma

    On voit l'homme en complet, à l'extérieur. Il semble dépassé.

    Choisir d’être acteur, une évidence pour Rémy Girard

    « Je travaille dans trois langues : en français, en anglais et en Denys Arcand », lance Rémy Girard. Il louange ainsi l'art du dialogue du cinéaste québécois de renommée internationale. Le comédien raconte sa rencontre avec Denys Arcand, avec lequel il a travaillé sur sept films en 40 ans : « Je suis à l'aise là-dedans. [...] On peut parler d'une collaboration intense. »