•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Début du contenu

La carte blanche d'Alain Farah : « je suis un homme et j’écris de l’autofiction »

Il sourit à la caméra.
L'écrivain Alain FarahPHOTO : Justine Latour
Chapitre d'été
Chapitre d'étéPublié le 14 août 2022

Ce n'est plus un secret pour personne : le dernier roman d'Alain Farah sera adapté au cinéma par Philippe Falardeau. La nouvelle réjouit l'auteur, qui flotte encore sur un nuage devant le succès en librairie de Mille secrets mille dangers et l'engouement pour cet ouvrage. Pour sa dernière émission, Claudia Larochelle l'invite pour une carte blanche.

Extrait de son monologue :

Je lis les livres de Nathalie Quintane depuis 20 ans. J’apprécie son esprit, la force de sa pensée; sa pensée politique, notamment. En 2010, dans un numéro de La nouvelle revue française, elle déclarait : « Je ne suis pas une femme ». En 2022, au micro de Claudia, j’ai envie de déclarer :« Je ne suis pas un homme », ou encore, pour dire la même chose, mais autrement : « Je suis un homme et j’écris de l’autofiction ».

[...]

Je comprends avec beaucoup de retard que je me suis fait prendre au jeu de la représentation du masculin que m’offrait la société des années 80-90 dans laquelle j’ai grandi. Peu de modèles s’offraient à nous. Être un homme, c’était être fort, sportif, dominant, macho. Je ne savais pas faire ainsi. Alternative offerte par la société : être gai. Mais j’étais hétérosexuel; très hétéro, même!