•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Début du contenu

Autocar Jeannois s’attaque à un nouveau créneau avec Air France

C'est jamais pareil, ICI Première.
Rattrapage du mercredi 6 juillet 2022

Autocar Jeannois s’attaque à un nouveau créneau avec Air France

Autocar Jeannois s’attaque à un nouveau créneau avec Air France

Des autobus du Groupe Autocar Jeannois sont à l'arrêt.
Des autobus du Groupe Autocar JeannoisPHOTO : Radio-Canada / Lynda Paradis
C'est jamais pareil, ICI Première.
C'est jamais pareilPublié le 6 juillet 2022

Le Groupe Autocar Jeannois est désormais responsable du transport du personnel d'Air France entre l'aéroport international Jean-Lesage, de Québec et les établissements hôteliers des alentours.

La compagnie basée à Alma a signé un contrat de trois ans avec le transporteur aérien.

Cette nouvelle entente est un exemple de la nouvelle direction que souhaite prendre le Groupe Autocar Jeannois pour diversifier ses marchés. Durement touchée par la pandémie, l’entreprise a relevé ses manches pour développer ce nouveau créneau.

« On se spécialise de plus en plus dans le transport d’employés. Avec la montée des prix de l’essence, c’est de plus en plus à la mode. Alors, on développe ce créneau pour déplacer les employés vers les usines ou vers les places d’affaires. »

— Une citation de  Stéphane Lefebvre, président-directeur général, Groupe Autocar Jeannois

Pour tirer son épingle du jeu dans ce marché, le Groupe Autocar Jeannois a fait l’acquisition de nouveaux véhicules mieux adaptés. Les autobus achetés récemment sont toujours luxueux, mais ils peuvent seulement transporter entre 14 et 24 passagers à la fois.

« Pendant la pandémie, on a triplé notre flotte de véhicules de plus petite capacité pour répondre à la demande. »

— Une citation de  Stéphane Lefebvre, président-directeur général, Groupe Autocar Jeannois

Le président-directeur général de la compagnie est heureux de constater que les affaires reprennent peu à peu. C’est reparti, pas comme en 2019, mais ça revient, a-t-il confié en entrevue à l’émission C’est jamais pareil.

De plus, il constate avec enthousiasme que la hausse du prix du carburant semble inciter plus de gens à songer au transport par autobus pour se déplacer.