•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Entrevue avec Maurice Lamontagne

C'est jamais pareil, ICI Première.
Rattrapage du mercredi 8 décembre 2021

Entrevue avec Maurice Lamontagne

Surpris par de forts craquements? Le phénomène s’appelle cryoséisme

Un thermomètre se trouve devant un paysage ensoleillé.
Les cryoséismes se produisent lorsque la température extérieure chute subitement.PHOTO : Getty Images
C'est jamais pareil, ICI Première.
C'est jamais pareilPublié le 8 décembre 2021

Plusieurs citoyens du Saguenay-Lac-Saint-Jean ont été réveillés ou surpris par de forts bruits de craquement au cours des dernières heures. Le bruit sourd peut s'apparenter à un tremblement de terre, mais il n'en est rien.

Le sismologue Maurice Lamontagne, de la Commission géologique du Canada, croit qu’il pourrait plutôt s’agir de cryoséismes, un phénomène qui survient lors des brusques changements de température.

Le sol est gorgé d’eau et l’eau veut se changer rapidement en glace. Ça fait accumuler de la pression qui est souvent relâchée rapidement. Ça peut parfois provoquer des craques dans le sol ou faire craquer subitement la glace sur des lacs. Ça fait un bruit très sec et rapide, c’est ce qui nous surprend, a expliqué le spécialiste en entrevue à l’émission C’est jamais pareil.

Rien ne le prouve scientifiquement, mais tous les indices pointent vers cette explication.

Maurice Lamontagne précise que les cryoséismes n’ont toutefois rien à voir avec les séismes tectoniques, même s’ils peuvent créer de légères vibrations. Ils surviennent à quelques mètres de la surface seulement, alors que les vrais tremblements de terre se produisent beaucoup plus profondément dans le sol.

Sur notre réseau sismographique canadien, on ne peut pas détecter les événements que les gens ont ressentis parce que nos sismographes sont trop loin pour les capter, indique le spécialiste.

Les bruits provoqués par ce phénomène naturel ont été rapportés dans les trois arrondissements de Saguenay, de même que dans l’est du Lac-Saint-Jean.