•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

La popularité des chorégraphies sur TikTok

C'est jamais pareil, ICI Première.
Rattrapage du lundi 11 octobre 2021

La popularité des chorégraphies sur TikTok

Des élèves du Prisme culturel dansent maintenant sur TikTok

Un jeune homme flouté tient un téléphone intelligent affichant le logo de TikTok.
TikTok est particulièrement populaire auprès des jeunes.PHOTO : afp via getty images / LOIC VENANCE
C'est jamais pareil, ICI Première.
C'est jamais pareilPublié le 11 octobre 2021

Le Prisme culturel d'Alma innove et se lance sur le réseau social TikTok. L'établissement cumule des centaines d'abonnés même s'il a fait son apparition sur la populaire plateforme il n'y a que deux semaines.

C’est une enseignante, Sandrine Murray, qui est à l’origine de l’initiative. Elle se doutait que les chorégraphies virales allaient être un terreau fertile pour susciter l’intérêt de ses élèves inscrits au programme arts-études.

J’adore me former et rester à jour dans mes mouvements, explique-t-elle. Je traite TikTok un peu comme une formation, même si ça peut rapidement devenir addictif. L’intérêt des élèves était vraiment là. J’ai sauté là-dessus pour en parler à la direction et j’ai été appuyée.

Elle consacre 20 minutes de ses cours de hip-hop à décortiquer certaines vidéos de danse publiées sur le réseau social ou à en créer de nouvelles. Elle filme les élèves et publie les capsules dont la durée peut varier entre 15 secondes et 3 minutes.

« Certains vont m’amener des vidéos TikTok qu’on pourrait reproduire, ils amènent des idées. Les élèves sont vraiment impliqués en ce moment et on le voit dans les cours. »

—  Sandrine Murray, enseignante, Prisme culturel

Les classes de ballet suivront sous peu la même démarche. Sandrine Murray affirme que tout le monde y gagne. Elle et l’organisation croient que l’initiative pourrait avoir un impact sur les inscriptions lors de la prochaine saison.