•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

C'est jamais pareil, ICI Première.

Un incident de la route ravive les craintes de Marc Pettersen

Publié le 23 juin 2021
Le pont Dubuc, reliant Chicoutimi à Chicoutimi-Nord
Le pont Dubuc, reliant Chicoutimi à Chicoutimi-NordPHOTO : Radio-Canada / Titouan Bussiere

Le conseiller municipal de Saguenay Marc Pettersen réitère ses inquiétudes pour la sécurité des usagers du pont Dubuc à la suite d'un incident qui aurait pu tourner au drame mardi.

Le conducteur d’un camion-citerne s’est fait couper le chemin par une voiture dans la côte du boulevard Sainte-Geneviève et a réussi à manœuvrer pour éviter d’entrer en collision avec des commerces situés plus bas, sur la rue Roussel. Selon Marc Pettersen, qui a été témoin de la scène, le conducteur a dû faire preuve d’une grande habileté pour éviter un drame alors que les freins de son véhicule ne fonctionnaient plus.

On a été chanceux, on a évité une grosse catastrophe, a-t-il confié en entrevue à l’émission C’est jamais pareil.

Le conseiller rappelle que des incidents semblables impliquant des camions lourds se produisent régulièrement près du pont Dubuc.

« Tant qu’il n’arrivera pas quelque chose, personne ne va bouger. Tant qu’il n’est rien arrivé à Lac-Mégantic, personne ne bougeait non plus. »

—  Marc Pettersen, conseiller municipal

Marc Pettersen, qui milite depuis plusieurs années pour un nouveau pont sur le Saguenay, estime que cet événement est un argument supplémentaire pour justifier le projet.

Marc Pettersen en entrevue.

Marc Pettersen est conseiller municipal à Saguenay.

Radio-Canada

Il entend d’ailleurs présenter sous peu une nouvelle proposition qui sera assez intéressante pour qu’on puisse aller de l’avant, indique-t-il.

Il y a plusieurs années, Marc Pettersen avait récolté des dizaines de milliers de signatures pour exiger un nouveau lien entre la rive nord et la rive sud du Saguenay. Il déplore que rien ne se soit passé depuis.

S’il faut que je fasse signer une autre pétition avec les gens du secteur nord, de Saint-Honoré et de Falardeau, on va le faire, promet-il. On va faire les démarches pour avoir une vraie étude socio-économique et non une vague étude de circulation.