•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Début du contenu

Trop de télémédecine?

C'est jamais pareil, ICI Première.
Rattrapage du lundi 26 avril 2021

Trop de télémédecine?

Trop de télémédecine?

Un stéthoscope repose sur une tablette.
Un stéthoscope repose sur une tablette. PHOTO : iStock
C'est jamais pareil, ICI Première.
C'est jamais pareilPublié le 26 avril 2021

Depuis le début de la pandémie, le recours à la télémédecine a gagné en popularité. Cependant, cette pratique connaît des ratés dans la province.

Certains patients désireux d’avoir un entretien direct avec leur médecin de famille plutôt qu’une consultation à distance n’y arrivent tout simplement pas. Ils doivent donc se diriger vers les urgences. Selon ce qu’a appris Radio-Canada, cette situation suscite des inquiétudes au sein du Collège des médecins du Québec.

Cependant, dans la région, la problématique ne serait pas aiguë. Le président de l’Association des médecins omnipraticiens du Saguenay-Lac Saint-Jean reconnaît que ce n’est pas parfait. Par contre, le docteur Olivier Gagnon s’empresse d’ajouter qu’il y a des ajustements constants et que les médecins se parlent pour s’assurer de desservir leurs patients convenablement.

C’est clair que la médecine de famille, ça se fait en personne [...] et on voudrait voir tout le monde, mais on ne peut pas toujours, précise-t-il, dépité. Le docteur Gagnon explique, par exemple, qu’en contexte de pandémie, les malades souffrant de symptômes de la COVID-19 ne peuvent pas se présenter dans une clinique pour éviter qu’ils n’infectent d’autres patients.