•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

C'est jamais pareil, ICI Première.
C'est jamais pareil, ICI Première.
Rattrapage du lundi 12 avril 2021

La représentation des régions à l'écran

Plus de place aux régions à l’écran

Publié le 12 avril 2021
Le réalisateur Sébastien Pilote est souriant.
Le réalisateur Sébastien Pilote PHOTO : Radio-Canada / Laurie Gobeil

Des professionnels du cinéma de différentes régions du Québec signent un manifeste « pour la diversité territoriale du cinéma québécois ». Le réalisateur saguenéen Sébastien Pilote fait partie du groupe.

M. Pilote est d’avis qu’il est important de montrer autre chose que les grands centres, mais les coûts reliés aux tournages en région peuvent freiner les cinéastes.

Quand tu tournes un film en région, il y a 400 000 $ qui partent en hôtel et en ''per diem''. C’est un peu ça le problème. Tu n’auras pas plus d’argent si tu fais un film en région de la part d'une institution comme Téléfilm Canada. Tu vas avoir droit au même montant et en plus, tu auras des frais supplémentaires, explique le réalisateur.

L’industrie cinématographique se concentre largement dans la métropole selon Sébastien Pilote.

C’est vraiment à Montréal que ça se passe. Si tu cherches une génératrice pour un plateau de tournage,ce n'est pas demain la veille que tu vas en trouver une au Saguenay-Lac-Saint-Jean.

M. Pilote tourne majoritairement ses films dans la région.