•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Départ d'une expédition entre Québec et le Lac-Saint-Jean

C'est jamais pareil, ICI Première.
Rattrapage du vendredi 12 février 2021

Départ d'une expédition entre Québec et le Lac-Saint-Jean

De Québec au lac Saint-Jean : deux skieurs emprunteront le sentier des Jésuites

Sébastien Lapierre et Olivier Hubert-Benoit regardent l'objectif.
Les skieurs estiment que près de 80 % du trajet sera fera sur des lacs et des rivières.PHOTO : Mireille Roberge
C'est jamais pareil, ICI Première.
C'est jamais pareilPublié le 12 février 2021

Deux aventuriers s'apprêtent à relever le défi de relier en ski, Québec au lac Saint-Jean. Ils traverseront une route commerciale ancestrale longue de plus de 300 kilomètres : le sentier des Jésuites.

Olivier Hubert Benoit, à quelques minutes de son départ, était en entrevue avec Frédéric Tremblay à l’émission C’est jamais pareil.

Accompagné de Sébastien Lapierre, l’aventurier va parcourir la réserve faunique des Laurentides, en passant par la rivière Jacques-Cartier au bassin versant de la rivière Métabetchouan pour se rendre jusqu’au lac Saint-Jean.

La préparation c’était principalement d’avoir tout le matériel dans notre traîneau et surtout connaître la cartographie du sentier des Jésuites, explique-t-il.

Aujourd’hui délaissé, le sentier des Jésuites a été foulé par de nombreux missionnaires. Il était aussi appelé le maître-sentier des Innus-Montagnais.

Le canot était le principal moyen de se déplacer en été. Selon le site internet Québec pure expérience, les Innus-montagnais ont développé des voies d’eau par lesquelles il était beaucoup plus facile de transporter bagages et familles. Ainsi, ils ne devaient entretenir que les sentiers de portage se trouvant entre deux plans d’eau.

J’ai la casquette de l’aventurier car ce sont de vieux portages, qui sont utilisés sans que les amateurs de plein air le sachent, ajoute Olivier Hubert Benoit qui collecte des fonds pour la Fondation Sur la pointe des pieds pendant son périple.

Les deux skieurs prennent le départ.

Les deux skieurs commencent leur périple en partant du parc Cartier-Brébeuf à Québec.

Mireille Roberge

Les deux aventuriers espèrent terminer cette prouesse athlétique en 10 jours mais ils partent en expédition avec 12 jours d’autonomie.