•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

C'est jamais pareil, ICI Première.
C'est jamais pareil, ICI Première.
Audio fil du vendredi 27 septembre 2019

Saguenay coupe l'aide au spectacle aérien de Bagotville

Compressions à Saguenay : le spectacle aérien écope à son tour

Publié le 27 septembre 2019
Une file de visiteurs
Des visiteurs font la file pour monter à bord d'un avion en démonstration.PHOTO : Radio-Canada / Rémi Tremblay

C'est au tour de spectacle aérien de Bagotville de subir les coupes budgétaires de Saguenay. La Ville met fin à l'aide financière de 300 000 $ qui permettait d'offrir l'accès gratuit au spectacle.

Plus tôt cette semaine, le Grand Prix cycliste de Saguenay subissait le même sort.

Le commandant de la base militaire, le colonel Normand Gagné, est déçu de cette décision. Il rappelle que l’idéal est d’accueillir le plus de curieux possible sur les lieux.

Le colonel souligne que la participation est passée de 35 000 à 143 000 personnes depuis que l’entrée est gratuite.

« On voit une relation directe entre payer et l’entrée gratuite. »

—  Le colonel Normand Gagné, commandant de la base de Bagotville

Il rappelle que le spectacle aérien génère des retombées économiques importantes et estime que 55 000 visiteurs l'an dernier provenaient de l'extérieur de la région.

Il fallait aller jusqu’au Lac-Saint-Jean pour avoir un hôtel! rappelle-t-il.

L’organisation du spectacle aérien a un budget de 1,8 million de dollars. Malgré les coupes de Saguenay, la Ville continuera tout de même de fournir du personnel et de prendre en charge les frais du transport en commun, soit l’équivalent de 150 000 $.

En entrevue à l’émission C’est jamais pareil, le commandant a tenu à préciser que l’événement n’était pas en péril, même s'il ne sera plus gratuit.

« Même s’il faut faire payer les gens, notre plan ne change pas, on va essayer d’avoir le meilleur spectacle possible pour la région. »

—  Le colonel Normand Gagné, commandant de la base de Bagotville

Pour sa part, le conseiller municipal Marc Bouchard, membre de la Commission des finances, répète que les élus n'ont pas le choix de faire des coupes budgétaires pour éviter des hausses de taxes pour les citoyens. Il précise cependant que les compressions ne touchent pas tous les organismes.

On a fait une grille d’analyse en fonction de plusieurs critères et il y avait des événements qui étaient sous-financés et d’autres qui étaient surfinancés, explique le conseiller. Il peut même arriver que certains événements aient plus d’argent.

Marc Bouchard précise que la Ville n’a pas encore terminé l’évaluation de tous ses organismes et événements.