•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Début du contenu

Nouveau festival culinaire à Saguenay

C'est jamais pareil, ICI Première.
Audio fil du mardi 24 septembre 2019

Nouveau festival culinaire à Saguenay

Saguenay en bouffe misera désormais sur les saveurs locales

Dans une assiette on voit un morceau de poisson blanc roti et une salade colorée de tomates cerise, fèves et cerises de terre.
Poisson rôti et salade de cerises de terre et de tomatesPHOTO : Ricardo média
C'est jamais pareil, ICI Première.
C'est jamais pareilPublié le 24 septembre 2019

Pour sa 31e édition, Saguenay en bouffe prend un important virage. L'événement devient le Festival culinaire et délaisse les plats internationaux pour miser sur les saveurs locales.

Cette transformation en profondeur est pilotée par la Table agroalimentaire du Saguenay-Lac-Saint-Jean et par l’organisme Zone boréale.

En entrevue à l’émission C’est jamais pareil, la porte-parole de la Table, Nancy Ouellet, a expliqué que les chefs souhaitaient ce changement pour se rapprocher de leur propre culture culinaire.

Au lieu de s’associer à un pays en particulier, ils se concentreront désormais sur les produits locaux.

Les chefs ont vraiment envie de revenir à leur propre identité, d’être proches de leurs racines et de travailler avec des gens qui, finalement, deviennnent leurs amis dans l’industrie, explique Nancy Ouellet.

Des découvertes régionales

Une dizaine de restaurants de Saguenay participeront à la prochaine édition du 10 au 20 octobre. Ils présenteront encore des menus entièrement différents.

« Si vous vous attendez à manger de la soupe aux gourganes, de la tourtière et de la tarte aux bleuets, vous serez surpris! »

— Une citation de  Nancy Ouellet, porte-parole de la Table agroalimentaire

L’ensemble des personnes qui iront au festival vont entrer en contact avec des entreprises qu’elles ne connaissaient pas et les chefs vont leur faire découvrir des façons d’apprêter des produits qui ne leur seraient pas nécessairement venus à l’esprit, explique-t-elle.

Nancy Ouellet est persuadée que les clients en sortiront gagnants.