•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Début du contenu

Comment s'attaquer à la culture toxique dans le sport d'élite?

Ça vaut le retour, ICI Première
Rattrapage du mardi 9 août 2022

Comment s'attaquer à la culture toxique dans le sport d'élite?

Les réflexions de Jean-Luc Brassard sur la culture toxique dans les sports

Il affiche un demi sourire devant un micro dans un studio de radio.
L'ex-athlète olympique Jean-Luc BrassardPHOTO : Radio-Canada / Thomas Lafontaine
Ça vaut le retour, ICI Première
Ça vaut le retourPublié le 11 août 2022

L'ancien skieur acrobatique Jean-Luc Brassard estime qu'il faut dénoncer les comportements toxiques dans les sports.

Selon le médaillé d'or aux Jeux olympiques de Lillehammer en 1994, la pression sur la performance et les résultats est beaucoup trop grande chez les jeunes. Il ajoute qu'il y a un examen de conscience collectif à faire.

Au micro de l'émission Ça vaut le retour, Jean-Luc Brassard a notamment insisté sur l'importance de garder les différents milieux sportifs sains et sécuritaires, qu'ils soient d'élite, professionnels ou amateurs.

Une culture malsaine s'est établie dans le sport, où on demande une médaille à tout prix, comme si c'était notre seul faire-valoir, peu importe si on bousille la psychie des athlètes. Ce n'est pas normal de se faire engueuler, de se faire diminuer, comme athlète, alors que justement, on s'évertue à promouvoir l'inverse, les vertus du sport pour la confiance en soi, le bon comportement, l'esprit sportif. On n'ose même pas encore le nommer dans ce pays-ci, alors, il y a vraiment un gros ménage à faire, a-t-il entre autres mentionné.

Jean-Luc Brassard a aussi abordé les problèmes qu'on peut vivre dans le sport chez les plus jeunes.

Le comportement, le fondamental, doit être revu en profondeur. Il y a eu un bon exemple aux Jeux du Québec dernièrement, où Sylvain Croteau, le directeur général de Sport-Aide, a été appelé en renfort, alors que le climat chauffait à un match de basketball, pour s'adresser à la foule, aux parents, en leur disant qu'on veut se souvenir de ces matchs pour les bonnes raisons et non pas pour des débordements. La magie a opéré, les joueurs se sont amusés et ont senti beaucoup moins de pression. Les gens ont remercié Sylvain d'avoir créé un climat d'épanouissement dans un milieu de compétition. Ça part de chacun d'entre nous de ne pas tolérer l'intolérable, a-t-il souligné.

- Pour écouter l'entrevue au complet, cliquez sur l'audiofil.