•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Début du contenu

Réédition du livre Mom le livre, les Hells Angels 1994-2002

Ça vaut le retour, ICI Première
Rattrapage du lundi 8 août 2022

Réédition du livre Mom le livre, les Hells Angels 1994-2002

Guy Ouellet,  co-auteur de Mom le livre, nous parle des motards de la région et de Maurice « Mom » Boucher

Un autre homme le prend par le cou dans un geste d'affection. Il tient une cigarette.
Maurice « Mom » Boucher (à gauche), le 27 novembre 1998.PHOTO : La Presse canadienne / Ryan Remiorz
Ça vaut le retour, ICI Première
Ça vaut le retourPublié le 8 août 2022

L'ancien policier Guy Ouellette, qui a débuté sa carrière en tant que patrouilleur à Ville-Marie au Témiscamingue, présente une réédition du livre Mom, paru en 2005.

Cette biographie de Maurice « Mom » Boucher rapporte les faits saillants de sa vie ainsi que le fonctionnement à l’intérieur des groupes criminels dans lesquels il était impliqué.

Décédé le 10 juillet dernier au pénitencier de Sainte-Anne-des-Plaines, après avoir été condamné à 25 ans de prison pour les meurtres de deux gardiens de prison, Maurice « Mom » Boucher a exercé une forte influence dans le milieu criminel.

C'est un hasard que cette réimpression coïncide avec le décès de M. Boucher. Quand tu portes les couleurs des Hells Angels dans la province de Québec, c’est parce que tu as tué quelqu’un. Tu es impliqué dans un meurtre ou tu as participé à un meurtre. C’est une condition sinequanone qua non pour porter les couleurs Hells Angels Québec. Donc il faut arrêter de les glorifier, souligne M. Ouellette.

« Je sais que M. Boucher a lu le livre Mom parce que j’ai eu des commentaires de son avocat, il avait même appris des choses qu'il avait oubliées dans sa vie. »

— Une citation de  Guy Ouellette, ancien policier et co-auteur du livre Mom

Le milieu des motards ne compte pas que des criminels, mais également des groupes sociaux qui partagent une passion pour la moto.

Guy Ouellette travaille d'ailleurs sur une encyclopédie visuelle des quelque 500 clubs de motards, non criminalisés, qui fleurissaient au Québec dans les années 1970. Les Ghosts Rider au Témiscamingue, les Pieds de Macamics, les Belzébuths de La Sarre et combien d'autres en Abitibi-Témiscamingue.

Il lance d'ailleurs un appel afin de recevoir des logos ou écussons de ces défunts clubs pour un nouvel ouvrage qui sera lancé en 2023.

Je recherche des photos des couleurs, pas des photos des individus, pour aller dans une encyclopédie de couleur avec une description de chacun de ces groupes. Les écussons d’épaule, les écussons de dos, explique-t-il.

Il invite les personnes détenant ce type d'écussons ou leurs photos à lui envoyer.