•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Début du contenu

Une expédition Rouyn-Noranda - Montréal en ski de fond

Ça vaut le retour, ICI Première
Rattrapage du vendredi 28 janvier 2022

Une expédition Rouyn-Noranda - Montréal en ski de fond

Une expédition Rouyn-Noranda - Montréal en ski de fond

Guillaume Rivest avec une tuque orange devant un lac.
Guillaume Rivest avait envie de se lancer un défi dont il va se rappeler longtemps.PHOTO : Gracieuseté
Ça vaut le retour, ICI Première
Ça vaut le retourPublié le 29 janvier 2022

Le Rouynnorandien Guillaume Rivest a décidé de parcourir la distance de 700 kilomètres entre Rouyn-Noranda et Montréal en ski de fond.

Sa randonnée débutera le 4 février et il fera une petite escale au Témiscamingue afin de repartir le 11 février jusqu'à Montréal. Il compte faire le trajet en 30 ou 35 jours, parfois seul, parfois accompagné d'amis. Il compte transporter avec lui tout son matériel, notamment sa nourriture et son équipement pour dormir.

Je sais que ce mois va être marquant dans ma vie, je vais m'en rappeler toute ma vie, ça va me donner plein de souvenirs, plein d'histoires à raconter un jour, qui sait à mes enfants ou petits-enfants, dit-il.

Une fois au Témiscamingue, Guillaume Rivest va bifurquer vers le sud de la Réserve faunique La Vérendrye. Il s'agit d'un long trajet qu'il devra faire sans ravitaillement.

Entre Belleterre et Montcerf-Lytton, il y a près de 300 kilomètres où il n'y a pas de villages ou pas de villes, c'est un territoire qu'on connait peu et j'ai le goût d'aller voir là puis de marquer mon esprit de façon durable, ajoute le jeune homme.

Guillaume Rivest, qui n'en est pas à sa première expédition, assure ne pas avoir de craintes et que le trajet est selon lui assez sécuritaire. Lui qui a déjà fait la traversée du lac Abitibi a notamment fait trois sorties cet hiver afin de tester tout le matériel.

J'aime me soumettre à l'imprévu, alors j’espère qu'il y aura une certaine part d'imprévu dans cette aventure, car ce sera moins une aventure, selon moi. Comme on dit, à vaincre sans péril, on triomphe sans gloire, affirme Guillaume Rivest.

Un court métrage de son expédition sera réalisé en collaboration avec Productions 3tiers et le Petit Théâtre du Vieux-Noranda.