•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Début du contenu

Québec ne déconfine pas assez selon Éric Duhaime

Ça vaut le retour, ICI Première
Rattrapage du mardi 25 janvier 2022

Québec ne déconfine pas assez selon Éric Duhaime

Eric Duhaime et les enjeux en Abitibi-Témiscamingue

Éric Duhaime en point de presse à l'Assemblée nationale.
Éric Duhaime est chef du Parti conservateur du Québec depuis le printemps dernier.PHOTO : La Presse canadienne / Jacques Boissinot
Ça vaut le retour, ICI Première
Ça vaut le retourPublié le 26 janvier 2022

Le chef du Parti conservateur du Québec, Éric Duhaime, estime que les assouplissements graduels annoncés par Québec sont insuffisants et démobilisateurs.

Il ajoute que selon lui, les régions devraient avoir plus de latitude quant au retour à une vie sociale moins cloisonnée.

Il faut toujours se fier aux intuitions d'un seul homme et je pense que la gestion de la CAQ, il y a beaucoup de Québécois qui commencent à dire qu'assez c'est assez. Un moment donné ça ne peut plus continuer, il faut que monsieur Legault rouvre le Québec. a insisté Éric Duhaime.

Le chef conservateur souligne qu’il faut décentraliser les décisions, particulièrement dans le système de santé. Éric Duhaime était venu en région en août dernier et assure que les appuis à son parti politique ont grandi en Abitibi-Témiscamingue.

Au niveau national on est passé de 500 membres à un peu plus de 48 000 membres au cours de la dernière année et en Abitibi-Témiscamingue on est entre 200 et 300 membres par circonscription alors on va avoir des candidats dans chaque circonscription. précise Éric Duhaime.