•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Gestion de la Covid dans la communauté autochtone de Long Point

Ça vaut le retour, ICI Première
Rattrapage du vendredi 14 janvier 2022

Gestion de la Covid dans la communauté autochtone de Long Point

La COVID-19 frappe la communauté de Long Point, au Témiscamingue

Une affiche indique le village de Winneway.
L'entrée du village de Winneway, seule voie d'accès à la communautéPHOTO : Radio-Canada / Tanya Neveu
Ça vaut le retour, ICI Première
Ça vaut le retourPublié le 14 janvier 2022

La Première Nation de Long Point, à Winneway, au Témiscamingue, est aux prises avec sa première éclosion de COVID-19, en cours depuis le 31 décembre.

La communauté avait été épargnée avant l'arrivée d'Omicron, mais la pandémie a atteint un sommet vendredi avec 32 cas actifs sur 550 membres.

Ç’a été une surprise pour nous autres quand on a eu le premier cas, mais on a vite réagi. On a eu une bonne collaboration de la communauté. Ils ont collaboré avec les mesures qu’on a mises en place, indique le coordonnateur du comité de gestion de la pandémie, Leonard Polson.

Depuis le début de la pandémie, la communauté contrôle les entrées et sorties sur le territoire de la Première Nation, mais d'autres mesures ont également été mises en place.

On va selon ce que le Québec met en place, mais des fois, on est plus stricts. Par exemple, le cinq jours d’isolement, nous on l’a gardé à 10 parce qu’on a eu des cas où les personnes ont été confirmées sept à huit jours après. Alors on s’est dit que pour nous, on allait garder 10 jours d’isolement, affirme M. Polson.

Quant aux écoles, les cours sont toujours offerts en ligne et tous les élèves ont été équipés d'ordinateurs.