•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Retour à l’école dès lundi

Ça vaut le retour, ICI Première
Rattrapage du jeudi 13 janvier 2022

Retour à l’école dès lundi

Retour à l’école dès lundi : les enseignants craignent pour leur sécurité

Une classe vide; des crayons en avant-plan.
Les élèves seront de retour en classe le 17 janvier.PHOTO : CBC/David Donnelly
Ça vaut le retour, ICI Première
Ça vaut le retourPublié le 14 janvier 2022

Le premier ministre François Legault a confirmé, en point de presse jeudi, que les écoles ouvriront lundi prochain partout au Québec.

Une décision qui n'a rien de rassurant pour le Syndicat des enseignants de l'Ungava et de l'Abitibi-Témiscamingue.

Le président du SEUAT, Yvan Dallaire, souligne que les enseignants craignent pour leur sécurité et celle des élèves.

Le retour se fait encore, pour ainsi dire, sur le dos des enseignants. On n'a été consultés pour rien. Les enseignantes et les enseignants désiraient un retour en classe avec les élèves, mais souhaitaient ardemment que les mesures sanitaires soient augmentées ou qu'il y ait des mesures supplémentaires pour assurer leur sécurité et celle des élèves, et c'est ce qu'on ne retrouve pas, affirme M. Dallaire.

Quant à la possibilité que des conseillers pédagogiques viennent remplacer un enseignant atteint de la COVID-19 et même qu'un parent vienne surveiller une classe au besoin, M. Dallaire

Ce que j'ai compris, c'est qu'on va faire appel à ces parents-là pour s'occuper des enfants en classe si l'enseignant se retrouve en isolement à la maison. L'enseignant enseignerait à partir de chez lui pendant qu'un parent ou un grand-parent surveille les élèves en classe. J'espère qu'on ne verra pas ça! C'est vraiment de maintenir les écoles ouvertes à tout prix, dit-il.

Le ministre de l'Éducation, Jean-François Roberge,demande aux parents de faire preuve d'indulgence et de compréhension pour les prochaines semaines.

Pour écouter l'entrevue complète, cliquez sur l'audiofil.