•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

La Shop à Images, une nouvelle boutique photo à Rouyn-Noranda

Ça vaut le retour, ICI Première
Rattrapage du mardi 30 novembre 2021

La Shop à Images, une nouvelle boutique photo à Rouyn-Noranda

La Shop à Images, une nouvelle boutique photo à Rouyn-Noranda

Une infographie de chien saucisse sur des photos de Polaroïd avec le texte «La shop à images, votre shot photos et vidéos en région».
Le visuel de l'entreprise la Shop à Images.PHOTO : gracieuseté Jessy Poulin
Ça vaut le retour, ICI Première
Ça vaut le retourPublié le 30 novembre 2021

Une artiste de Rouyn-Noranda ouvrira bientôt une nouvelle boutique spécialisée en photographie sur la rue Gamble. La Shop à Images, lancée par Jessy Poulin, prendra en quelque sorte le relais de Zone Image/Photo Michel Fortin, mais dans un autre local.

Je ne reprends pas Zone Image/Photo Michel Fortin mot pour mot, c’est une autre entreprise avec sensiblement certains services au niveau de la photo, comme par exemple le laboratoire. J’ajoute ma sauce avec la vidéo aussi. Dans le fond, la Shop à Images, on fabrique des images comme une shop!, explique Jessy Poulin.

À peine quelques heures après avoir annoncé la création de son entreprise sur les réseaux sociaux, elle indique que le chemin parcouru n’a pas été de tout repos. Et ce n’est pas encore fini! J’attends encore quelques confirmations au niveau du financement. Ça fait au moins un an que je cogite là-dessus et que j’attends, mais j’ai reçu quelques confirmations, alors on a pu mettre en branle le déménagement avec Michel et commencer un peu à aménager le local, raconte Mme Poulin.

Michel Fortin et Jessy Poulin.

Michel Fortin et Jessy Poulin après avoir déménagé le matériel de Zone Image vers La Shop à Images.

gracieuseté

C’est à contrecœur que Michel Fortin avait dû fermer son entreprise après 42 ans, au printemps dernier, pour des raisons de santé. Il n'avait alors pas trouvé d’acquéreur pour son commerce. Je pense que Michel a vraiment été patient et a beaucoup travaillé avec moi parce que ça lui tenait à cœur que ça demeure ici en région, parce qu’il aurait pu vendre 50 fois son laboratoire, fait remarquer Jessy Poulin.

C’est que la cinéaste n’avait pas l’intention de lancer une entreprise lorsqu’elle a appris que Michel Fortin cherchait à vendre. Par la suite, les délais se sont succédé dans le projet. J’étais en écriture d’un film, j’ai accouché d’un troisième enfant. Michel a été très patient, mais ça lui faisait tellement plaisir et je le voyais dans ses yeux. On sent ça ces choses-là, quand c’est plein de bonté, d’avoir attendu après moi, dit-elle.

Celle qui fait des contrats vidéo un peu partout trouvait important de garder un service de qualité en région dans le domaine de la photographie et de conserver le plus gros laboratoire de la région.

Je me suis dit : c’est le temps d’offrir tout ça à un même endroit, d’avoir quelque chose de rassembleur. Je parlais avec d’autres cinéastes et d’autres photographes de la région et on me disait souvent “moi aussi j’avais cette problématique-là”. C’était pour répondre à des besoins d’équipement, parce qu’on manque toujours d’équipement en région, il faut toujours se tourner vers les grands centres ou sur Internet, témoigne-t-elle.

Les photographes m’ont dit aussi “on manque d’exposure, il n’y a pas de festival, il n’y a pas de place pour nous. Ça a travaillé dans ma tête dans la dernière année et je veux exposer les photographes, les cinéastes, je veux m’associer avec eux. On est un petit milieu, c’est important qu’on se tienne, croit-elle.

Le logo de la Shop à Images

gracieuseté

La nouvelle entrepreneure se dit consciente que les habitudes des gens en matière de photographie ont changé depuis l’avènement du téléphone intelligent. C’est le gros côté qui a été difficile à présenter pour avoir des subventions ou encore du financement, ça et le fait que partout, les gens ont de la misère à trouver des employés. Mais je pense qu’en ce moment tout le monde a besoin d’une image, tout le monde a besoin d’images, de vidéos, soit pour le web, sur les réseaux sociaux. Je me suis dit que j’allais miser là-dessus, je vais créer des images pour les gens, les entreprises, faire des promos photo, être là dans les événements importants, faire de la location de photobooth, fait-elle savoir.

Elle a également comme projet de développer une application mobile pour aider les gens à faire développer leurs photos. C’est pour aller chercher ces gens-là qui ne pensent jamais à aller faire développer leurs photos. J’ai des idées pour eux! Je suis un peu en développement en même temps, avance-t-elle.

Le site web de la Shop à Images devrait être lancé au cours des prochaines semaines et la propriétaire espère pouvoir ouvrir son local au retour des Fêtes.