•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Début du contenu

Les vénérables, nouvelle cabane à sucre voit le jour à Laniel au Témiscamingue

Ça vaut le retour, ICI Première
Rattrapage du mercredi 17 novembre 2021

Les vénérables, nouvelle cabane à sucre voit le jour à Laniel au Témiscamingue

Une nouvelle expérience gastronomique à l’érablière Les Vénérables de Laniel

L'érablière Les Vénérables ouvrira une salle à manger.
L'érablière Les Vénérables ouvrira une salle à manger.PHOTO : gracieuseté Les Vénérables
Ça vaut le retour, ICI Première
Ça vaut le retourPublié le 17 novembre 2021

Les amateurs de sirop d'érable pourront déguster les produits de l'érablière Les Vénérables directement à ses installations de Laniel, au Témiscamingue. Une salle à manger pouvant accueillir une centaine de personnes ouvrira en février 2022.

Le propriétaire de l’érablière, Anthony Sulmon, désire offrir cette expérience gastronomique, désormais rare en Abitibi-Témiscamingue.

C’est de recréer un momentum où nous avons une érablière pouvant accueillir des gens désirant se sucrer le bec. Nous avons aussi l’intention d’obtenir un permis d’alcool pour la consommation de bière, affirme celui qui est aussi copropriétaire de la Kabane du Panache.

Les difficultés rencontrées par des propriétaires d’érablières qui ont décidé d’abandonner la partie restauration n’effraient pas le propriétaire des Vénérables, qui croit avoir l’énergie et la motivation nécessaires.

La façade de l'érablière Les vénérables.

Les produits de l'érablière sont déjà vendus au Témiscamingue et dans certains marchés publics.

Facebook/Les vénérables

Il manque de relève, donc les gens finissent par vendre. La relève veut travailler le moins possible puis aller chercher le plus de sirop possible sans nécessairement s’occuper de recevoir les gens, dit-il.

Attirer le plus de personnes possible afin d’assurer la viabilité à long terme du restaurant sera un défi, croit M. Sulmon.

Avec un bassin de population d’environ 14 000 habitants, ce n’est pas énorme, donc c’est sûr qu’on va vraiment essayer de viser aussi le Nord-Est ontarien jusqu’à l’Abitibi, avoue le propriétaire.

L’entrepreneur raconte que plusieurs citoyens du Témiscamingue sont derrière lui et l’encouragent.

« C’est une petite communauté le Témiscamingue. Les gens s’entraident. Ils veulent des jeunes entrepreneurs. C’est vraiment très bien reçu. C’est vraiment exceptionnel comme retour. Je ne peux pas demander mieux. »

— Une citation de  Anthony Sulmon, propriétaire des Vénérables

Les produits de l’érablière sont disponibles à l’extérieur de Laniel depuis peu de temps, soit à Ville-Marie et dans les marchés publics de l’Abitibi-Témiscamingue.