•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Ça se passe ici, ICI Première.
Ça se passe ici, ICI Première.
Rattrapage du samedi 1 mai 2021

À la découverte de la chanteuse de Terre-Neuve, Cat Bowring

À la découverte de la chanteuse de Terre-Neuve, Cat Bowring

Publié le 4 mai 2021
L'artiste chante une mélode les yeux fermés.
La chanteuse Cat Bowring devant le microPHOTO : Jean-Christophe L'Espagnol

Elle a la chance d'avoir grandi dans deux cultures : terre-neuvienne et saint-pierraise.

Née Stéphanie Bowring d'un père de Terre-Neuve et d'une mère de Saint-Pierre-et-Miquelon, elle a choisi Cat comme nom de scène puisque ses parents l'ont presque nommée Catherine. En plus, elle aime les chats et est née durant l'année du chat.

La chanteuse bilingue à la voix riche et feutrée a passé une douzaine d'années en Europe comme jeune adulte, et c'est là où elle a pris goût pour les styles de musique funk et soul.

« Étonnamment, quand j'étais à Paris, j'ai fait du jazz mais surtout du gospel. »

—  Cat Bowring

En 2014 elle est revenue vivre à Terre-Neuve. Au fil des années, elle s'est présentée en spectacle de nombreuses fois à Saint-Jean, notamment dans les bars et les festivals comme le NL Folk Festival. D'ailleurs, c'est ici dans sa ville natale qu'elle a commencé à chanter en français.

La chanteuse et ses trois musiciens en spectacle au bar The Black Sheep à Saint-Jean de Terre-Neuve.

La chanteuse Cat Bowring sur scène avec son groupe The Gypsies

Christopher Deacon

« Je découvre depuis quelques années que j'aime réellement chanter en français [...] j'ai un autre rapport avec la langue quand c'est en français. »

—  Cat Bowring

Aujourd'hui devenue autrice-compositrice-interprète, l'artiste est en train d'écrire ses propres chansons dans le but d'enregistrer un album. Mais tout d'abord, une chose qu'elle souhaite c'est de trouver un autre nom pour son groupe de musiciens, étant donné la connotation péjorative associée au mot « gypsy ». Elle a publié sur sa page Facebook (Nouvelle fenêtre) un sondage pour ceux qui veulent offrir des suggestions.