•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Entrevue avec Charles et Charles-Alexandre Tisseyre

Ça restera pas dans la famille, ICI Première.
Audio fil du mardi 25 décembre 2018

Entrevue avec Charles et Charles-Alexandre Tisseyre

Charles Tisseyre et Charles-Alexandre Tisseyre : journaliste de père en fils

Les deux hommes sont côte-à-côte et regardent la caméra.
Charles Tisseyre et son fil, Charles-Alexandre TisseyrePHOTO : Radio-Canada / Étienne Côté-Paluck
Ça restera pas dans la famille, ICI Première.
Ça restera pas dans la famillePublié le 25 décembre 2018

Tant devant que derrière l'écran, ils sont tous deux la gentillesse incarnée et bercent les auditeurs de leur voix grave. Charles Tisseyre et Chales-Alexandre Tisseyre, journalistes et animateurs pour Radio-Canada, nous parlent de quelques traditions familiales et de ce qui les a conduits à pratiquer le même métier.

« La raison pour laquelle je ne suis pas devenu comédien, c’est par manque de courage. »

— Une citation de  Charles Tisseyre, journaliste et animateur

Le journalisme n’était pas la première vocation du père ni du fils. Les deux rêvaient plutôt d’être artistes : Charles se voyait devenir comédien; Charles-Alexandre, réalisateur. Mais le destin les a conduits au service de l’information.

Charles-Alexandre Tisseyre chante une chanson pour son père, Charles Tisseyre.

Radio-Canada / Étienne Côté-Paluck

« J’ai senti que le journalisme me permettrait [de nourrir] plusieurs de mes intérêts dans la vie de tous les jours : l’actualité, la politique, l’histoire, la culture. »

— Une citation de  Charles-Alexandre Tisseyre, journaliste et présentateur de nouvelles
Un contenu vidéo est disponible pour cet article.
Les deux hommes sont côte-à-côte et regardent la caméra.

La dinde est au cœur des traditions de Noël des Tisseyre, qui sont également de grands amateurs des classiques de Noël au cinéma, dont l’« irrésistible Love Actually ».

Une autre tradition familiale est d’avoir un Charles dans chaque génération. De fortes pressions ont ainsi été exercées sur Charles Tisseyre afin qu’il transmette son prénom à l’un de ses fils.

« Le premier y a échappé; il s’appelle Nicolas. Mais pas le deuxième! Et ma femme et moi, on s’est dit "D’un coup qu’il décide de faire la même carrière que son père?" Alors on lui a donné un deuxième prénom : Alexandre! »

— Une citation de  Charles Tisseyre

Charles-Alexandre Tisseyre chante une chanson en hommage à son père, Charles Tisseyre.

Radio-Canada / Étienne Côté-Paluck