•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Genèse du projet d'université franco-ontarienne avec Serge Dupuis

Ça parle au Nord, ICI Première.
Audio fil du jeudi 31 août 2017

Genèse du projet d'université franco-ontarienne avec Serge Dupuis

L'histoire de l'université franco-ontarienne

L'historien Serge Dupuis de passage dans nos studios afin de nous raconter la genèse de l'université franco-ontarienne
L'historien Serge Dupuis de passage dans nos studios afin de nous raconter la genèse de l'université franco-ontariennePHOTO : Radio-Canada / Louis Garon
Ça parle au Nord, ICI Première.
Ça parle au NordPublié le 31 août 2017

Le dévoilement des résultats du rapport devant servir à la création d'une université de langue française en Ontario a causé bien des remouds dans la communauté franco-ontarienne.

Le rapport a été rédigé par un Conseil de planification présidé par l'ex-commissaire aux langues officielles, Dyane Adam.

Plusieurs organismes francophones travaillent depuis des années à la création d'une université francophone en Ontario et avaient plusieurs revendications.

« Le rapport correspond à deux revendications, comme reconnaitre que les francophones auraient droit à la gestion d'un établissement universitaire et un espace universitaire à Toronto. »

— Une citation de  Serge Dupuis, Chaire pour le développement de la recherche sur la culture d'expression française en Amérique du Nord à l'Université Laval

Selon Serge Dupuis, membre associé à la Chaire pour le développement de la recherche sur la culture d'expression française en Amérique du Nord (CEFAN) à l'Université Laval, la bataille pour y arriver a donc été longue.

« C'est à partir des années 1960, devant la minorisation des effectifs francophones et les freins qu'on mettait à l'expansion de la programmation en français à l'Université laurentienne que le mouvement est né », décrit l'historien.

Même si ces décennies d'effort devraient porter fruit au cours des prochaines années, ce rapport passe à côté de certaines priorités, estime M. Dupuis.

« C'est dans les détails que ça se gâche. »

— Une citation de  Serge Dupuis, Chaire pour le développement de la recherche sur la culture d'expression française en Amérique du Nord à l'Université Laval

Le conseil aurait trop misé sur le sud de la province et laissé tomber tout le Nord.

« On n'aborde pas cette question du tout, dans le rapport », affirme l'historien.