•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Entrevue avec Marc Séguin : le risque artistique et alimentaire

C'est fou, ICI Première.
Audio fil du 16 septembre 2018 : Le risque (2 de 2)

Entrevue avec Marc Séguin : le risque artistique et alimentaire

Marc Séguin a choisi le risque comme moteur de création

Marc Séguin au studio 30 de Radio-Canada, en septembre 2018
L'artiste Marc SéguinPHOTO : Radio-Canada / Mathieu Arsenault
C'est fou, ICI Première.
C'est fou...Publié le 16 septembre 2018

« Chaque fois que je suis sorti de la route qu'on attendait [de moi] et que j'ai pris ce que je considère être un risque, ça a été payant moralement. » Marc Séguin n'a pas peur de prendre des risques et de provoquer son public. Le peintre, cinéaste et auteur explique pourquoi se remettre en question et repartir à zéro a été salutaire pour lui.

Marc Séguin voit le risque comme une notion utile à l’art; une notion qui, croit-il, tend à disparaître. « On fait de l’art de plus en plus confortable, pour nous conforter ou pour conforter un marché. »

Le peintre refuse de reproduire ses créations qui ont eu du succès. Il se sent de plus en plus libre et réalise que lorsqu’il doute de quelque chose, c’est souvent ce qui aboutit à ses plus belles œuvres.

« Quand on essaye et qu’on prend un risque, parfois, c’est de faire des pas de reculons. »

— Une citation de  Marc Séguin, artiste

Un atelier à Brooklyn pour sortir de sa routine

Inspiré par de longues heures de conduite, Marc Séguin peint ses toiles dans son atelier de Brooklyn, loin de sa famille. Avant de s’y installer, il trouvait qu’il était un peu sur le pilote automatique dans son atelier montréalais de la rue de Bellechasse.

À l’instar de la démarche entreprise par des peintres connus, il a décidé d’avoir son atelier à New York pour remettre en question sa routine. « Je me suis dit que j’avais trop de respect pour que je fais. Je voulais commencer quelque part à zéro. »