•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

En circuit fermé avec Serge Bouchard : La balle bleue-blanc-rouge

C'est fou, ICI Première.
Les regrets, première partie

En circuit fermé avec Serge Bouchard : La balle bleue-blanc-rouge

Hommage de Serge Bouchard à la balle bleu-blanc-rouge de tous ses regrets

Un des enfants avec un bâton de hockey et une rondelle se dirige vers le but.
Deux enfant jouent au hockey dans une rue.PHOTO : Radio-Canada / Frédéric Pepin
C'est fou, ICI Première.
C'est fou...Publié le 15 mars 2021

« Je regrette ce temps de naïveté, ces inconsciences, ces élans sauvages de vie. En un mot, ma jeunesse. » Serge Bouchard se souvient de ses moments d'enfance où une balle bleu-blanc-rouge était la source de son bonheur et celle de ses compagnons de jeu. Selon lui, cette balle bondissante, qui faisait office de rondelle de hockey l'hiver et de balle de baseball l'été, rendait ces journées d'enfance plus heureuses.

Serge revient à ce moment où il s'est contorsionné dans un trou nauséabond pour récupérer la balle et sauver ainsi la partie de hockey.

« Je regrette ce samedi après-midi du mois d'avril 1955. Nous passions notre temps à reprendre notre souffle, car nous étions faits pour nous plier à l'attaque, nous replier en défensive. Tout notre corps était sollicité au maximum, mais personne ne pensait. »

— Une citation de  Serge Bouchard

Il passe encore des heures sur son sofa à regarder le vide et à penser à cette balle bleu-blanc-rouge, 65 ans plus tard.