•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Un guide du Grand Vancouver pour améliorer la gestion des forêts urbaines

Boulevard du Pacifique, ICI Première.
Rattrapage du jeudi 8 juillet 2021

Un guide du Grand Vancouver pour améliorer la gestion des forêts urbaines

Metro Vancouver : plus d’arbres pour lutter contre le réchauffement climatique

une vue aérienne d'un quartier boisé de Vancouver.
Les arbres procurent de l'ombre et refroidissent les villes.PHOTO : Gracieuseté : Vancouver Park Board
Boulevard du Pacifique, ICI Première.
Boulevard du PacifiquePublié le 9 juillet 2021

Metro Vancouver a créé une trousse à outils pour aider ses 21 communes à conserver et accroître leur zone forestière. Une plus grande densité d'arbres permettrait ainsi de mieux lutter contre les futures canicules.

Face à la demande des 21 municipalités de sa région, Metro Vancouver a publié un guide pour les aider à améliorer leur zone forestière : On voit de plus en plus de municipalités ici et à travers le monde reconnaître l’importance des arbres pour nos communautés. On regarde maintenant les arbres comme une infrastructure verte à l’image des routes ou des lampadaires, explique Camille LeFrançois, urbaniste chez Diamond Head et collaboratrice à l'élaboration du guide de Metro Vancouver sur le règlement sur les arbres.

Une plus grande présence d’arbres améliorera ainsi la santé physique et mentale des citadins. Ils pourront également servir de régulateur de température.

« Les arbres nous offrent plusieurs services psycho systémiques qui bénéficient grandement à nos communautés, Les gens reconnaissent l’importance des arbres pour réduire la chaleur en milieu urbain. Les arbres ont aussi plusieurs bénéfices au niveau de la pollution de l‘air et la gestion des eaux pluviales. »

—  Camille LeFrançois, urbaniste chez Diamond Head

Metro Vancouver s'est fixé pour objectif d'accroître sa zone forestière de 32 % à 40 % d'ici 2050.