•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Un navire câblier français déploit un câble de communication depuis le Japon

Boulevard du Pacifique, ICI Première.
Rattrapage du jeudi 8 juillet 2021

Un navire câblier français déploit un câble de communication depuis le Japon

Un navire câblier français connecte l’Asie à l’Ouest canadien

un bateau sous le pont Lion's Gate de Vancouver.
Le navire câblier René Descartes a jeté l'ancre dans le port de Vancouver.PHOTO : Offert par Marine Cauchy Bougeard et Thomas Quéhec
Boulevard du Pacifique, ICI Première.
Boulevard du PacifiquePublié le 9 juillet 2021

Depuis dimanche dernier, les passionnés de mer peuvent observer dans le port de Vancouver l'un des navires de l'entreprise française Orange Marine. Parti du port de Marseille, le câblier René Descartes a tiré un câble de communication entre le Japon et l'Ouest canadien.

Le moins que l'on puisse dire, c’est que René Descartes n’est pas passé inaperçu dans le port de Vancouver : Le René Descartes est un navire au long court de plus de 140 mètres de long. Il a à son bord un équipage entre 60 et 70 membres avec des marins et des ingénieurs et techniciens câbles, précise Didier Dillard, directeur général d’Orange Marine.

Depuis plusieurs mois, le navire affronte les problèmes techniques et météorologiques pour poser un câble sous-marin à fibre optique au fond de l'océan Pacifique.

un navire sur l'eau.

Orange Marine est reconnu pour son expertise en télécommunication marine.

Offert par Orange Marine

« Le René Descartes s’est arrêté à Vancouver car nous sommes chargés de la pose d’un câble transpacifique, de plus de 7000 km de long, qui reliera prochainement le Japon et le Canada. C’est assez exceptionnel, car si vous regardez la carte des câbles sous-marins qui traversent le Pacifique, il y en a énormément mais ils arrivent quasiment tous aux États-Unis et très peu au Canada. »

—  Didier Dillard, directeur général d’Orange Marine

Après avoir déjà posé une partie du câble entre le Japon et le sud des îles Aléoutiennes, le René Descartes devrait rester encore plusieurs semaines dans les eaux canadiennes avant de repartir pour terminer sa mission.