•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

La C.-B. intensifie la lutte contre les troubles alimentaires

Personne sur une balance, dans une pièce sombre.
Les troubles alimentaires touchent toute la population sans discrimination.PHOTO : iStock / Tero Vesalainen
Boulevard du Pacifique, ICI Première.
Boulevard du PacifiquePublié le 25 juin 2021

Le gouvernement de la Colombie-Britannique a annoncé un investissement de 6,6 millions de dollars pour aider les personnes aux prises avec des troubles alimentaires.

Entre 600 000 et 900 000 Canadiens par an sont diagnostiqués avec un trouble alimentaire.

Ce sont des maladies où les attitudes face à son corps, son poids, et la nourriture sont perturbés. Ce n’est pas simplement une perte d’appétit ou vouloir être maigre, explique Maude Henri-Barghava, diététiste spécialisée dans les troubles alimentaires à l'Hôpital Saint-Paul pour Providence Healthcare.

« Les troubles alimentaires sont des maladies sérieuses qui sont responsables du plus haut taux de mortalité parmi les maladies mentales. »

—  Maude Henri-Barghava, diététiste spécialisée dans les troubles alimentaires à l'Hôpital Saint-Paul

Maude Henri-Barghava se félicite de l’investissement de la province : C’est une excellente nouvelle, l'investissement va être utile, surtout avec la pandémie, il y a eu une augmentation des troubles alimentaires.

Cet investissement de 6,6 millions de dollars servira à améliorer l'accès aux soins de santé dans la province. On espère que ça va réduire le temps d’attente à tous les niveaux dans la province [...] y compris dans le soutien communautaire, indique la diététiste.

On ne traite pas juste la malnutrition qui vient avec les troubles d’alimentation, mais aussi les raisons qui créent ces troubles d’alimentation.