•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Boulevard du Pacifique, ICI Première.

Saison des feux de forêt : à quoi faut-il s’attendre ?

Publié le 24 juin 2021
Les pompiers de Kelowna observent l'incendie de forêt à partir du côté est du lac Skaha, près de Penticton, en Colombie-Britannique.
L'été s'annonce très sec, ce qui augmente les risques d'incendies.PHOTO : Radio-Canada / CBC/Brady Strachan

L'été a à peine commencé que des records de température ont déjà été battus en Colombie-Britannique. Entre une saison estivale qui s'annonce caniculaire et un printemps historiquement sec, Yan Boulanger, chercheur en écologie forestière à Ressources Naturelles Canada, craint un début de saison de feu de forêt difficile.

La canicule qui s’en vient pourrait être assez dommageable si jamais des incendies se développent dans les prochains jours que ce soit à l'intérieur de la Colombie-Britannique ou sur la côte, prévient Yan Boulanger, chercheur en écologie forestière à Ressources Naturelles Canada.

En effet, depuis le 1er mars 2021, les températures enregistrées dans la province sont bien supérieures à la normale. Ajoutée aux faibles précipitations de pluie, cette sécheresse pourrait provoquer d’intenses incendies : Lorsque la sécheresse est déjà aussi présente, le sol est alors très sec en très grande profondeur. Si un incendie se déclare, il peut ainsi brûler du combustible en plus grande quantité parce que le matériel qui brûle est profondément ancré dans le sol. L'incendie devient alors difficile à contrôler.

La prudence est de mise

Face à ce contexte, le chercheur appelle à la plus grande prudence de la part de la population : Les feux causés par les humains causent des dégâts importants chaque année, que ce soit en Colombie-Britannique ou ailleurs au Canada. Ça prend pas grand chose pour faire partir un feu surtout dans les conditions qui s’en viennent dans les prochains jours et semaines. Il faut vraiment faire très attention.

Si ce début de saison des feux de forêt s’annonce difficile, Yan Boulanger reste optimiste pour la suite de l’été : C’est une situation qui est totalement différente de celle de 2017 où le printemps était très pluvieux. La situation a complètement changé au courant de l’été et les feux au mois d’août ont été très importants. Même si la situation est très critique une partie de l’année, on peut se retourner de bord assez rapidement dans les prévisions.

En attendant de futures précipitations de pluie, mieux vaut rester prudent et suivre les recommandations de la province en matière d’incendie.