•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Boulevard du Pacifique, ICI Première.

Plus de 8,3 millions de dollars pour l'éducation en français à SFU

Publié le 12 juin 2021
des étudiants sur un campus universitaire.
Le BAFF de SFU sécurise un financement de 8,3 millions de dollars.PHOTO : Offert par le BAFF

L'Université Simon Fraser (SFU) va recevoir plus de 8,3 millions de dollars des gouvernements fédéral et provincial pour soutenir l'accès à l'éducation en langue française.

Je suis très content pour nous, c’est important de stabiliser ce financement [...] qui finance toutes nos opérations, se félicite Gino Leblanc, le directeur du Bureau des affaires francophones et francophiles (BAFF) de l'Université Simon Fraser (SFU).

Sur les 8,3 millions de dollars d’aide annoncées ce vendredi, 3,3 millions de dollars proviennent du gouvernement fédéral et de 5 millions de dollars du gouvernement provincial.

Tous nos programmes en français sont appuyés par cet argent là, ça sert à embaucher du personnel universitaire ou des personnes qui s'occupent de la vie étudiante en français, explique Gino Leblanc.

Cet argent va également servir à poursuivre et d’accroître des initiatives, telles que le maintien du French Cohort Program en affaires publiques et internationales, indique le communiqué. M. Leblanc souhaite également développer un programme de criminologie en français à la rentrée prochaine.

« Je vois [ce financement ] comme une confirmation que, depuis 20 ans, c’est SFU qui a le leadership de l'éducation en français dans le secondaire. »

—  Gino Leblanc, le directeur du Bureau des affaires francophones et francophiles(BAFF) de l'Université Simon Fraser(SFU).

Gino Leblanc est content des rapports qu’il entretien avec ses bailleurs de fonds, comme le gouvernement provincial, depuis sa nomination à la tête du BAFF : Avec le gouvernement Horgan, pour le postsecondaire en français, notre relation est positive [...] ce n’est pas parfait, le CSF cherche encore à construire des écoles et à chercher des terrains, mais du côté postsecondaire, ça va bien.

Ces 8,3 millions de dollars assurent une stabilité pour l’éducation en français à SFU jusqu’en 2023. À l’hiver 2022, on va recommencer le travail pour 2022-2028, mais aujourd’hui il faut célébrer l'investissement, conclut le directeur du BAFF.